Un point de gagné mais deux de perdus

Football

Jean-François Prévost

Publié le

Un point de gagné mais deux de perdus
© BELGA

A défaut d'avoir été d'une haute qualité, le derby hennuyer a au moins donné lieu à un dénouement passionnant. Mais on a le sentiment que Carolos et Louviérois se sont retirés déçus du résultat. Les uns parce qu'ils ont eu tout en main pour récolter les trois points dont ils avaient grandement besoin, les autres parce que c'est à l'ultime seconde des arrêts de jeu qu'ils ont concédé l'égalisation.

Il n'empêche que ce sont surtout les pensionnaires du Mambourg qui nourrissent des regrets pour avoir une fois de plus flanché au début du dernier quart d'heure de jeu. C'est la quatrième fois sur les cinq derniers matches que les Zèbres s'égarent au même moment et concèdent coup sur coup deux buts qui anéantissent, ou presque, leur bénéfice. On rappellera, en effet, que le Sporting a perdu ainsi deux points à Mons, a failli galvauder une victoire pourtant acquise face à Genk et s'est effondré à Bruges. C'est d'autant plus inadmissible que les joueurs de Robert Waseige ont maîtrisé la situation pendant une heure après avoir joliment ouvert la marque par ce diable de Cacciatore, qui répondit à une passe de Kargbo pour surmonter habilement Silvio Proto.

Par la suite, les Carolos, qui se montrèrent très appliqués, ont eu le mérite de jouer juste face à des Louviérois très peu à leur affaire parce que peu présents offensivement ainsi que maladroits et défensivement fébriles. Le match aurait pu tourner court peu après la demi- heure de jeu quand Ikpeba et Lokembo exploitèrent une erreur défensive, celui-ci manquant son envoi que prolongea Cacciatore dans le but mais en position de hors-jeu. Pendant la première partie de la deuxième mi-temps, on eut l'impression que Charleroi allait émerger plus nettement avec notamment une reprise de la tête d'Ikpeba et une demi-volée de Detal alors qu'entre-temps, Ishiaku n'avait pu prolonger un effort de Murcy. Mais c'est surtout à l'heure de jeu que Macquet rata le coche. À peine monté sur le terrain, le médian français bénéficia d'une erreur de Proto qu'avait, il est vrai, poussé à la faute Cacciatore mais s'il contourna le gardien louviérois, il poussa exagérément le ballon et ne put le récupérer devant le but vide. Et le match prit une autre tournure car les Louviérois se libérèrent en infériorité numérique (Onyewu avait commis une vilaine faute sur Kere) et les Carolos perdirent coupablement les pédales. Successivement, Murcy devança Laquait pour reprendre un centre de Cooreman de la tête et Vervalle eut le loisir de fournir un effort par la gauche au nez et à la barbe de défenseur tout à fait dépassés. Laquait repoussa la reprise de Murcy, Kargbo empêcha Tilmant de conclure et... Vervalle, décidément délaissé, conclut de près. Le match avait pris des allures dramatiques pour le Sporting local qui aurait bu le calice jusqu'à la lie si la reprise de Tilmant à la réception d'une échappée de Camus n'avait été repoussée par le pied du premier poteau. Le miracle se produisit pour Charleroi lorsque sur un ultime centre de Reina, Vervalle renvoya le ballon de la tête vers Detal qui contrôla le ballon et tenta sa chance sans se poser de question. Ce but ne pouvait cependant pas suffire au bonheur des Zèbres qui sortaient de toute façon perdants du derby parce que préalablement, la victoire leur était destinée. Et même plutôt aisément!

ce but inscrit par Murcy. (PHOTO NEWS)

© Les Sports 2004

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous