Plus de trois heures de conclave. Le Comité exécutif a décidé de créer deux asbl avant le 1er décembre. Officieusement, la décision aurait été prise par 19 voix contre 2 (et 3 abstentions). Officiellement, le président François De Keersmaecker est venu lire un communiqué devant la presse.

"Le Comité exécutif a décidé de créer deux asbl, une pour le sud, l'autre pour le nord du pays." Deux coquilles vides en fait. Parce que ses statuts ne sont pas encore élaborés. On s'y attellera dès la semaine prochaine. Des bureaux externes spécialisés seront mandés pour faire une étude du projet au niveau juridique, financier et concernant le personnel. Une évaluation sera également effectuée au niveau interne. On aurait pu y penser plus tôt. Les résultats seront ensuite analysés. On sait déjà que si le coût du projet est plus élevé que ce qu'il est censé rapporter, l'Union belge restera unitaire. Un groupe de travail, un de plus, sera formé pour prendre une décision définitive. Avant le 1er décembre, puisque le ministre flamand des Sports, Bert Anciaux, l'a exigé pour délier les cordons de la bourse de la Communauté flamande.

En cas de réponse positive de l'UB à ce moment, la "Vlaamse voetbal Liga" serait une réalité au 1er janvier 2009. Ce sera le cas si Bert Anciaux engage le gouvernement flamand par écrit à ce que les subsides (formation des jeunes et infrastructures, dont l'érection des nouveaux stades) ne soient pas un "one shot".

Dans la soirée, les chefs de file francophone et flamand du gouvernement bruxellois et l'Entente des clubs de football se sont opposés à la perspective d'une scission communautaire de l'Union belge de football. Au cours d'une réunion commune organisée, ils ont demandé à celle-ci de revoir son point de vue et d'ouvrir une concertation avec eux.