Il a été formé dans la meilleure école de jeunes du monde, celle du "Barça". Il a évolué aux côtés de Messi, le footballeur le plus génial de sa génération. Ces lettres de noblesse n’ont pas engoncé Victor Vazquez dans l’attitude compassée d’une star, ni sur la pelouse, ni dans le vestiaire. "Peu de temps après mon arrivée à Bruges, j’ai acheté une Vespa. C’est le mode de locomotion idéal pour Andrea, ma copine, et pour moi dans la mesure où, ni l’un ni l’autre, nous ne possédons un permis de conduire", sourit le Catalan, "papa" d’un chihuahua et d’un pinscher.

Les espoirs qu’il attise sont à la mesure de la réputation qui l’a précédé dans la Venise du Nord. On attend de lui qu’il griffe le jeu du Club. Ces espérances sont-elles excessives ?

Victor Vazquez l’insinue : "On exige trop de moi. Je n’aspire pas à devenir le joueur le plus important du Club. Par exemple, je ne serai jamais un buteur. Vleminckx, Refaelov et Dirar sont plus aptes que moi à faire trembler les filets adverses. Mais je sens que Bruges a besoin que j’exprime les qualités techniques qu’on me reconnaît. J’y parviens de mieux en mieux. Je crois que je suis capable, aujourd’hui, de disputer un match complet. Je comprends mieux les injonctions qui fusent en anglais sur la pelouse."

Victor Vazquez se plaît de mieux en mieux à Bruges et pas seulement parce que "les restaurants justifient la réputation qu’on leur prête".

Après les amuse-bouches qu’ont constitué Qarabag, Zestafoni et même Maribor, le Catalan entend aborder, à Braga, ce premier plat de résistance européen du Club avec appétit : "Globalement , le football portugais est sans doute supérieur au belge, mais les meilleures formations de votre pays sont aptes à se défendre sur la scène internationale. Le Sporting Braga émarge au top du football lusitanien. Croyez-moi ou non, mais Bruges est plus réputé que lui dans le concert international. Cette renommée justifiée, nous entendons l’étayer ce soir encore."

De Braga, Victor Vazquez observe : "Le Sporting ne s’est pas hissé par chance en finale de la dernière Europa League, bien qu’il ne puisse pas être assimilé à Porto ou Benfica. Même si la présence de joueurs brésiliens insuffle à son football une touche technique, Braga se caractérise par une réelle âpreté dans les duels, qu’il affectionne. Cela ne devrait pas nous poser un problème majeur si nous parvenons à faire voyager rapidement le ballon."

Victor Vazquez sera le Brugeois le plus motivé, ce soir : "Ma mère, mon grand-père et des amis viendront me voir contribuer à la confection d’un grand résultat."