Il nous a manqué Jovanovic pour la profondeur et l'efficacité et Defour pour la construction."

Marouane Fellaini résume ainsi la prestation "indigne des précédentes".

Si le Standard avait déjà su se montrer capable de se passer de son buteur serbe contre Westerlo (grâce, il est vrai, à deux coups francs de Salim Toama...), il n'a pas pu pallier l'absence de son capitaine et maître à jouer, samedi soir, à Saint-Trond.

Bien emmitouflé pour éviter d'aggraver son état grippal, Steven Defour a assisté, impuissant, au faux pas de ses coéquipiers chez la lanterne rouge qui, jusque-là, n'avait pas pris un point en championnat.

"Ce n'était pas bon. Contre une équipe comme celle-là, il faut toujours prendre les trois points", regrette le médian de 19 ans, suspendu samedi. "On ne s'est pas créé assez d'occasions et celles qu'on a eues, on ne les a pas concrétisées. C'est dommage."

Les Liégeois sont-ils dépendants de Steven Defour ? "Je ne pense pas", rétorque le Diable Rouge. "Ce Standard-là avait les moyens de gagner à Saint-Trond. Mais on n'a pas affiché la bonne mentalité. On n'a pas vu le Standard des dernières semaines."

Les Rouches ont trop peu combiné et ont plutôt privilégié les longs ballons. Bref, ils ont oublié leur jeu chatoyant du début de saison pour retomber dans leurs anciens travers.

Se reprendre face au Zenit

"Mais pour combiner, il faut donner des solutions au joueur qui a le ballon. Il faut des joueurs qui osent demander le "cuir" . Des appels, du mouvement...", pointe Steven Defour comme autant de lacunes dans le jeu proposé samedi par le leader du classement. "Si on avait joué notre jeu, on aurait pris les trois points. Au lieu de cela, on doit se satisfaire d'une unité. C'est notre première vraie contre-performance en championnat. Il n'y a eu ni la manière ni le résultat."

Un faux pas qui tombe mal au vu des autres résultats du week-end.

"On pouvait réaliser une très belle opération vu le partage de Genk et la défaite d'Anderlecht. On aurait pu compter sept points d'avance sur Anderlecht, le Club Bruges et Genk ! Cela nous aurait donné deux droits à l'erreur. Ici, on ne peut perdre qu'une fois... Dommage. Maintenant, il faut immédiatement tourner la page et se concentrer sur le match de jeudi face au Zenit. Il faut y croire, on ne sait jamais ce qui peut se passer en foot."

Après "l' off-day", l'exploit ? Steven Defour réintégrera l'équipe pour aider le Standard à le forcer. Vu sa forme des dernières semaines, cela constituera assurément un plus par rapport à samedi.