Une affiche, ah bon ? Le duel de prestige entre Anderlecht et le Standard aura, au final, déçu les observateurs neutres. Parce qu’il ne s’est absolument rien passé en première mi-temps. Et parce qu’après les deux buts anderlechtois, il n’y a plus vraiment eu match

Mais tout n’a pas été négatif hier soir au Parc Astrid. A défaut de répondre aux attentes, le choc sera resté fair-play. Vu les tensions récentes entre les deux clubs, c’était déjà une première victoire

D’une période à l’autre,la rencontre aura été très inégale. La première mi-temps fut presque soporifique. En 45 minutes, aucun des deux gardiens n’eut le moindre ballon à se mettre sous la dent. La partie était alors très engagée - on pouvait s’y attendre - mais très fermée. Des deux côtés, il y avait beaucoup de déchets et les nombreux scouts étrangers présents dans les tribunes ont dû noter certaines carences

Durant ce premier acte, le plan du Standard fonctionnait bien : grâce à un quatre arrière costaud, il repoussait sans trop de mal les assauts bruxellois. Du côté d’Anderlecht, les joueurs supposés faire la différence semblaient à côté de leurs pompes et face à l’organisation liégeoise, les Mauves peinaient à combiner.

Tout bascula, après la pause, en trois petites minutes. La première distraction de l’arrière-garde rouche se paya cash et Gillet délivra son public.

Quelques courts instants plus tard, Van Damme commit l’irréparable, en offrant un penalty à ses anciennes couleurs. Les supporters anderlechtois réclamèrent que Wasilewski le frappe, mais c’est Legear qui prit ses responsabilités (2-0). Le public anderlechtois célébra ce but en entonnant, ironiquement, des "Jelle, Jelle, Jelle" plus bruyants que jamais. Et continuait à chambrer son ancien joueur en chantant à son adresse : "Tu es la honte de l’Angleterre".

Les supporters mauves tenaient leur revanche. Les joueurs anderlechtois et les dirigeants aussi. Ils ne l’ont jamais dit publiquement, mais le 5-1 de l’aller leur était resté sur l’estomac Le Standard tenta, timidement, de revenir dans les 20 dernières minutes mais ne fit pas illusion. Il est tombé contre un adversaire plus fort que lui, qui a mérité sa victoire sur base de sa seconde période.

Maintenant, les Rouches doivent vite prendre des points. Pour accrocher les playoffs 1 et gagner le droit de revenir à Anderlecht cette saison.