© Belga

Football

Un Soulier d'Or dans le brouillard

Christophe Berti

Publié le - Mis à jour le

DEURNE Rien de neuf dans la maison mauve: 2004 a commencé comme 2003 s'était achevé.

Sans briller (c'est une constante cette saison en déplacement), Anderlecht a maintenu son efficacité maximale loin de ses terres (vingt-sept points sur vingt-sept) et a encore accru son avance sur le Standard, la portant désormais à dix unités.

Le deuxième tour qui s'annonce donc déjà comme un long fleuve tranquille pour des Bruxellois grands vainqueurs du week-end. Mais pour ce faire, il a fallu qu'Aruna oublie les effluves de la fête de l'après- Soulier d'Or pour sortir un geste de classe dont il a le secret.

«J'ai été beaucoup sollicité depuis mercredi soir, c'est vrai, sourit l'Ivoirien. En montant sur le terrain, j'ai essayé d'oublier tout cela et de me concentrer sur mon métier de footballeur... Ma première mi-temps fut médiocre, la suite fut meilleure.»

C'est aussi un résumé du match.

Le champagne de Goots

L'Antwerp version Marc Grosjean n'est évidemment pas en position de force mais l'entraîneur liégeois avait opté pour la rigueur et l'assurance défensive, avec le seul Goots devant. Face à une équipe anderlechtoise qui avait peut-être encore la tête au soleil de Maspalomas, cela a accouché de quarante-cinq minutes très mièvres, avec seulement un coup de tête d'Aruna sur la transversale et un bon coup franc de Baseggio de peu à côté. Les deux premiers du

Soulier d'Or justifiaient leur statut et peu après l'heure de jeu, Aruna récupérait un centre de Seol pour mystifier la défense locale et libérer les siens.

Le plus dur était fait.

Oleg Iachtchouk, en fin de rencontre, doublait l'avance des leaders d'un tir plein d'intelligence.

«Je ne m'attendais pas à mieux, explique Hugo Broos. Les matchs de reprise sont rarement de grands spectacles. En première période, on manquait d'agressivité et de jus, la suite fut meilleure et Aruna, une fois de plus, a fait la différence. La tactique? Je voulais essayer Seol à droite car Wilhelmsson et Lovré sont absents pour plusieurs semaines encore. Le Coréen a mieux fini qu'il n'a commencé, comme toute l'équipe. C'est une option qui reste valable pour le futur. Pour le reste, je ne veux pas encore vendre la peau de l'ours: il reste seize rencontres à jouer. Mais si on continue à engranger des points dans les prochaines semaines, ce sera difficile pour nos concurrents...»

Doux euphémisme.

Dans les prochaines semaines, les Mauves reçoivent d'abord La Gantoise (samedi prochain) avant deux déplacements périlleux à Saint- Trond et à Beveren. S'ils en sortent indemnes, on pourra déjà programmer la fête du titre au Parc Astrid.

En attendant, Aruna Dindane a encore eu l'occasion de boire le champagne: celui que Patrick Goots lui a offert en début de match au nom de l'Antwerp. L'Ivoirien l'a partagé avec ses équipiers, dans le car du retour...

© La Libre Belgique 2004

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous