Le Standard s'en est bien sorti en s'imposant 0-1 à Lokeren à l'issue d'une rencontre équilibrée où les Waeslandiens se sont une nouvelle fois bien battus. Grâce à ce succès, les Rouches comptent le même nombre de points que Genk et trois de plus qu'Anderlecht. Les Limbourgeois - qui n'ont pas bénéficié de l'arrondi - sont cependant toujours en tête. Le Clasico de samedi s'annonce donc décisif.

Les Liégeois ont mis du temps à entrer dans leur match face à une équipe de Lokeren bien regroupée. Les Standarmen se sont pourtant créés les meilleures occasions dans un match globalement équilibré.

En deuxième période, la partie était plus indécise avec des occasions franches de part et d'autre et une frappe sur la barre de Witsel. Le remplacement de Defour par Goreux s'avérera être l'un des tournants du match. Sur une perte de balle waeslendienne, Goreux recevait le ballon dans le grand rectangle à la 79e avant d'armer une frappe du gauche qui faisait mouche.

Les compositions :

- Lokeren: Copa; De Roover, Tiko, Taravel, Tshimanga; De Pauw, Overmeire, Leko, Persoons; Mokulu; De Ceulaer

- Standard : Bolat; Opare, Kanu, Mangala, Pocognoli; Carcela, Camara, Witsel, Van Damme; Tchite, Nong

Anderlecht peut de nouveau y croire

AAprès la défaite de Genk sur la pelouse du FC Bruges, Anderlecht pouvait de nouveau rêver au titre en cas de victoire contre La Gantoise. Les mauves ne devaient surtout plus rien lâcher avant leur périlleux déplacement au Standard, ce samedi. Les anderlechtois ont parfaitement rempli leur contrat en prenant la mesure des Buffalos, sur le score un peu forcé de 4-1.

Des débuts pénibles

Ariel Jacobs devait une nouvelle fois modifier ses batteries suite aux blessures de Proto et De Sutter contre Genk. Ces derniers étaient remplacés par Schollen et Veselinovic alors que Deschacht était titularisé pour la première fois depuis 6 mois. Badibanga occupait, pour sa part, la place d'ailier gauche à la place de Kanu. Dans le camp adverse, Francky Dury renforçait son arrière garde avec la titularisation de Stef Wils.

Le début de match des joueurs locaux n'était pas des plus brillants. La Gantoise faisait circuler le ballon et se créait quelques demi-occasions avant de prendre logiquement l'avantage grâce à leur buteur israélien Arbeitman. Celui-ci, étrangement seul dans les 16 mètres du Sporting, recevait un bon centre de Conte qu'il concluait chanceusement via un tir contré par Deschacht qui surplombait Schollen (24e, 0-1).

Ce but n'avait pas pour effet de libérer les anderlechtois qui continuaient à courir derrière les faits et le cuir (60% de possession pour les Buffalos). C'est donc un peu par hasard qu'allait survenir l'égalisation. Une bonne tête de Kljestan lançait parfaitement Lukaku dans la profondeur. Le buteur mauve concluait son action avec une petite feinte et beaucoup de sang froid (43e, 1-1). Les champions de Belgique rejoignaient donc les vestiaires sur ce score de parité un peu flatté.

Une efficacité retrouvée

Le Sporting commençait la seconde mi-temps sans Deschacht remplacé par Lecjaks, mais surtout avec un tout autre visage que lors du premier acte. Les mauves reprenaient l'avantage à la 50e grâce à Ziguy Badibanga qui poussait dans le but vide un ballon de but d'abord galvaudé par Veselinovic (2-1). La Gantoise tentait d'égaliser mais ne parvenait plus à apporter un réel danger dans les 16 mètres bruxellois, si ce n'est à une exception. Un centre de la droite de De Smet était repoussé par Gillet en direction de son portier qui se montrait attentif sur ce ballon piégeux.

Anderlecht opérait désormais en contre-attaque et inscrivait sa troisième rose de la soirée via Lukaku parfaitement lancé dans l'axe sur un caviar de Badibanga (67e, 3-1). Le jeune buteur allait ensuite se transformer en passeur décisif pour le dernier but de la soirée en trouvant Suarez qui concluait son action avec classe (85e, 4-1).

Anderlecht a donc retrouvé des couleurs avant son déplacement décisif à Sclessin. Ce match sera la dernière chance pour les mauves de décrocher le titre ou un billet qualificatif pour les préliminaires de la Ligue des Champions.