San Siro, que l’on doit en principe appeler désormais stade Giuseppe Meazza, accueillera mercredi sa troisième finale de la Ligue/Coupe des champions après celles de 1965 et 1970.

Le 27 mai 1965, l’Inter Milan, champion d’Europe en titre par la seule vertu du célèbre Catenaccio, conservait son bien grâce à un but du brésilien Jaïr (42e) devant 89.000 spectateurs en délire. Ensuite, le verrou était mis et le Benfica d’Eusebio, qui devait devenir le meilleur buteur de la Coupe du monde 1966, ne pouvait réussir à trouver l’ouverture.

Cinq ans plus tard, ils ne sont plus que 54.000 pour assister à l’épanouissement du football néerlandais. En effet, le 6 mai 1970, le Feyenoord Rotterdam domine le Celtic Glasgow (2-1 après prolongation) offrant la première Coupe d’Europe à un football batave qui allait ensuite régner pendant trois ans grâce à l’Ajax d’Amsterdam de Johan Cruyff.

Pour le choc entre le Bayern Munich et Valence, mercredi, le vieux stade milanais rénové pour la Coupe du monde de 1990 affichera complet, malgré l’absence du Milan AC.

Et le stade de Sans Siro accueillera, comme lors de ses plus belles heures, un trio néerlandais. Non, Gullit, Rijkaard et Van Basten ne seront pas sur le terrain. Et les trois nouveaux ne vont pas enflammer les coeurs des supporters milanais. Il s'agira en fait du trio arbitral qui dirigera la finale.

C'est en effet Dick Jol, 45 ans, a été désigné par l’UEFA pour diriger la finale. M. Jol, qui a effectué ses débuts internationaux en juin 1993 comme arbitre à l’occasion de la rencontre Lettonie-Eire, a dirigé depuis une cinquantaine de matches internationaux.

Il a déjà officié à deux reprises lors de matches de Ligue des champions avec Valence, lors du match nul à Mestalla contre Manchester United (0-0) lors de la deuxième phase et à Highbury pour la victoire d’Arsenal en match aller des quarts de finale (2-1). En revanche, il n’a pas arbitré le Bayern cette saison.

Dick Jol, premier arbitre néerlandais à diriger une finale de la plus prestigieuse Coupe d’Europe depuis Charles Corver en 1978 (Liverpool-Bruges 1-0), alors Coupe d’Europe des clubs champions, sera secondé par deux assistants néerlandais Jaap Pool et Jan-Willen