LIER Le moins qu'on puisse écrire, c'est que Mons a réalisé la bonne opération du week-end dans le cadre de la lutte pour le maintien. Ayant décroché leur 2e succès de la saison à l'extérieur face à une formation du Lierse qui ne respire pas la grande forme, les Montois ont pris quelques longueurs d'avance sur leurs concurrents directs qui n'ont pas connu dans l'ensemble un week-end rejouissant. En effet, seul l'Antwerp s'est imposé face à Charleroi pendant qu'Heusden-Zolder et Lokeren devaient courber l'échine. Résultat des courses, les hommes de Sergio Brio totalisent maintenant cinq points d'avance sur le premier descendant. Ce bon résultat permettra aussi aux Hennuyers d'aborder avec moins de pression le match de vendredi prochain face à Genk.

Lors d'une partie où les deux phalanges se neutralisèrent la plupart du temps sur une pelouse indigne de la D 1, les Dragons affichèrent les mêmes qualités que la semaine dernière face à Lokeren: bonne organisation, mentalité exemplaire et combativité. Une recette gagnante pour la formation du président Leone qui peut aussi remercier Dame Chance. En effet, sur le premier but montois, Mardulier loupe son intervention du pied à cause des nombreuses mottes de terre qui recouvrent le terrain. Ce qui a permis à Jari Niemi, encore impressionnant samedi soir, d'ouvrir le score d'un tir dans un angle assez fermé. Après cette ouverture du score, Mons laissa le Lierse revenir un peu dans la partie, mais l'attaquant finlandais du Tondreau allait une nouvelle fois se faire remarquer en volant le cuir à Nnaji dans le grand rectangle avant de servir sur un plateau d'argent Marco Casto qui n'avait plus qu'à propulser le ballon dans les filets. Tout cela pour le plus grand bonheur de Sergio Brio: «Cette victoire est importante pour notre position au classement. Comme je le souhaitais, mes joueurs ont livré un match sérieux face à une équipe du Lierse bien organisée. Avec l'arrivée des nouveaux joueurs, je pense que Mons a retrouvé une certaine crédibilité sur la scène du football belge. Maintenant, nous devons poursuivre de la même manière dans les semaines qui viennent. Je veux une équipe régulière et pas une formation qui joue aux montagnes russes.»

Un souhait qui pourrait aussi être émis par Emilio Ferrera qui ne contestait pas la victoire de Mons: «Je pense que le score final est logique, il n'y a rien à redire. Je ne suis même pas frustré par ce revers. Nous avons mal joué et nous avons perdu. Ce samedi soir, la meilleure formation sur le terrain s'est imposée.»

Et cela, pour le plus grand bonheur des Montois qui poursuivent de la meilleure manière possible leur opération sauvetage.

© Les Sports 2004