Huit jours après la victoire d'Anderlecht contre le Standard et le passage de témoin entre le Sporting bruxellois et le Racing Genk en tête du classement, la 29e journée de compétition est apparue bien pâle ce week-end. Pas de surprise, aucun coup d'éclat (si ce n'est celui du Brussels, large vainqueur de Roulers) mais surtout peu de spectacle sur les pelouses de l'élite.

Même au niveau du classement, le statu quo a été observé ! En tout cas parmi les quatre premiers qui se sont tous imposés sans réellement briller. Anderlecht avait indiqué la voie à... ne pas suivre dès vendredi soir en livrant son plus mauvais match de la saison. Genk lui a emboîté le pas sans forcer son talent et le Standard en a fait de même dans le derby wallon qui l'opposait à Mons.

La Gantoise semblait mieux inspirée que ses prédécesseurs, dimanche en début de soirée. Seulement, après avoir doublé le score, elle a peiné à achever la rencontre face à des Beverenois transcendés par son retour au marquoir. La formation de Georges Leekens s'en est toutefois tirée d'affaire comme Anderlecht et le Standard, deux équipes qui seront comme elle de sortie en ce milieu de semaine pour les besoins de la Coupe de Belgique.

Les demi-finales seront-elles aussi captivantes que les quarts ? C'est ce que tous les amateurs de football belge espèrent alors que la Coupe a enfin retrouvé son lustre d'antan. Tous espèrent aussi que le stade Constant Vanden Stock abritera, mardi soir, un Anderlecht-Standard plus passionnant que celui d'il y a dix jours lorsque les joueurs de Michel Preud'homme - alignés dans une composition trop prudente - n'avaient jamais semblé être en mesure d'inquiéter les Mauves.

L'entraîneur liégeois aura probablement le bon goût de revenir à un schéma plus classique avec deux attaquants, histoire de mettre son adversaire sous pression et de prendre option sur la finale. Franky Vercauteren a lui annoncé la couleur dès vendredi. Il fera tourner son noyau, estimant le championnat prioritaire sur la Coupe.

© La Libre Belgique 2007