J'ai suivi les deux derniers matches d'Emile : la qualité des prestations qu'il a livrées pouvait constituer un soulagement pour le football belge", observait, hier après-midi, Stéphane Demol.

Las : la préparation des Diables pour l'importantissime Portugal - Belgique de samedi soir à Lisbonne a débuté par un nouveau coup dur : le 36e forfait international, pour cause de blessure, d'Emile Mpenza.

C'est un fax, émanant de Manchester City et reçu lundi matin, qui a alerté la fédération : "Cette missive évoquait le risque que courait Emile s'il s'alignait une semaine plus tard, a expliqué son manager Rachid Tasjmout. Le risque qu'il hypothèque, peut-être, sa fin de saison et que, dans le pire des cas, il mette en péril la suite de sa carrière. Il n'a signé, avec Manchester City, qu'un contrat courant sur quelques mois. Ce contrat risquerait évidemment de ne pas être reconduit s'il n'avait pas fait ses preuves dans ce laps de temps."

Comme très régulièrement lorsqu'il est appelé en équipe nationale - et qu'il ne la boude pas -, Emile Mpenza éprouvait une grosse envie d'être une fois encore érigé en fer de lance d'une formation engagée dans une confrontation capitale. Il a dû déchanter, une fois de plus. Son corps n'a sans doute pas supporté les efforts auxquels Emile l'avait astreint dans son désir de recouvrer, très vite - trop vite peut-être - ses caractéristiques physiques essentielles : le coup de rein et la vélocité.

De quoi souffre-t-il ? D'un blocage du dos qui a engendré une petite élongation à l'arrière de la cuisse. "Son indisponibilité ne devrait pas excéder une petite semaine, assure encore son manager. Je remercie René Vandereycken de s'être rendu à nos raisons sans avoir cherché à les contester."

C'est une des caractéristiques du coach belge : ne jamais s'apesantir sur les impondérables, quels qu'ils soient. Même si Mpenza aurait, bien sûr, été titularisé.

Trois autres Diables manquaient également à l'appel de cette prise de contact ludique : De Man, qui souffrait du talon, Geraerts, qui ne déplore heureusement pas de fracture d'un orteil et Mudingayi, le remplaçant de Simons, qui avait joué dimanche soir avec la Lazio et qui allait retrouver les Diables dans la soirée.

© La Libre Belgique 2007