Un membre israélien du Comité international olympique (CIO) affirme que Londres a obtenu l'organisation des Jeux olympiques 2012 en raison d'une erreur survenue lors du vote.

Alex Gilady a déclaré vendredi qu'au troisième tour du vote, alors que Moscou et New York étaient déjà éliminées et que Londres, Paris et Madrid restaient en lice, un membre du CIO a demandé l'autorisation de modifier son vote mais qu'il lui a été répondu qu'il était trop tard.

«Londres a travaillé très dur pour gagner mais a également eu besoin d'un peu de chance», a déclaré Gilady à l'Associated Press.Le membre de la commission de coordination du CIO des Jeux de 2012, a reconnu que personne ne pouvait dire avec certitude ce qui se serait passé sans cette erreur mais ne se prive pourtant pas d'évoquer ce qu'il considère comme une hypothèse très sérieuse.Dans un entretien accordé à la radio de l'armée israélienne, Gilady a expliqué qu'un délégué a demandé l'autorisation de modifier son vote car il ne se souvenait plus pour qui il avait voté.

«La plupart du temps, ces votes se jouent à une voix près, a déclaré Gilady. Cette fois, ça a eu beaucoup à voir avec la bêtise de quelqu'un.»

Selon Gilady, le délégué voulait voter pour Madrid à la place de Paris. Ce qui aurait permis à Madrid de gagner sa place en finale et peut-être de battre Londres. Le 6 juillet à Singapour, Londres a finalement obtenu l'organisation des JO 2012 aux dépens de Paris, avec 54 voix contre 50.

Paris et Madrid à égalité

Gilady a souligné que le délégué avait promis sa voix à Madrid mais qu'il avait commis une erreur de manipulation et voté à la place pour Paris. Sans cette erreur, un face à face entre Français et Espagnols aurait eu lieu pour déterminer l'adversaire de Londres en finale. Au troisième tour, Paris a en effet obtenu 33 voix, soit deux de plus que Madrid. Sans l'erreur du délégué du CIO, les deux villes se seraient retrouvées à égalité 32 voix partout.Poussant son hypothèse toujours plus en avant, Gilady, affirme que si Madrid était allée en finale, la capitale espagnole aurait sûrement devancé Londres car «toutes les voix en faveur de Paris seraient allées à Madrid contre Londres».

Le maire de Madrid, Alberto Ruiz-Gallardon, a déclaré que les informations de Gilady «confirmaient que Madrid avait présenté une superbe candidature avec toutes les possibilités d'obtenir les Jeux». Il a cependant affirmé que sa ville était désormais tournée vers l'avenir et que, le match ayant déjà été joué, il fallait se préparer pour le suivant. «Quand Madrid déposera une nouvelle candidature, même un vote perdu ne pourra faire pencher le résultat», a-t-il dit.

© Les Sports 2005