Le suspense n’est pas terminé. Daniel Van Buyten n’a pas encore arrêté son choix de continuer ou non sa carrière. Mais la journée de ce lundi a été, comme attendu, marquée par une avancée importante dans ce dossier.

Ce lundi, des négociations ont eu lieu entre Herman Van Holsbeeck, le joueur et ses agents. Tout juste rentré de vacances, le Diable s’est rendu à Neerpede en compagnie de son entourage.

Un joli contrat de 2 ans

Sur la table à cet instant précis une offre d’un an plus une année en option. Le défenseur préférait deux ans secs mais les positions des deux partis se sont rapprochées pour finir par converger sur la durée d’un éventuel bail.

Convaincu par la condition physique exceptionnelle du joueur et ses performances lors de la Coupe du monde, Anderlecht n’a pas hésité à lui offrir un joli contrat de deux ans au terme duquel le Diable aurait 38 ans.

Ce geste du Sporting a été très apprécié par Big Dan. Mais pas au point que celui-ci ne s’engage tout de suite avec les Mauves, comme l’avaient suggéré certaines rumeurs démenties par le club, mais aussi par le joueur lui-même.

"Je réfléchis encore", nous a fait savoir le Diable. Plusieurs éléments nourrissent cette réflexion qui tend désormais vers une prolongation de sa carrière. Car Van Buyten n’a pas que l’offre anderlechtoise entre les mains.

Selon nos informations, deux autres clubs étrangers ont également transmis une proposition de contrat au joueur. Comme Anderlecht, ces deux équipes disputeront la Ligue des Champions. Et comme Anderlecht, elles jouent le titre chaque saison dans leurs championnats respectifs.

Déjà intéressé par le passé, l’AS Monaco pourrait coller à ce portrait-robot. Le joueur, lui, n’entend rien laisser au hasard. Ces derniers jours, il aurait évalué toutes les possibilités, celle d’arrêter sa carrière comme celle de la poursuivre. A Anderlecht ou ailleurs.