Jean-Claude Van Cauwenberghe, le Ministre-Président de la Région Wallonne, a tenu une conférence de presse hier matin au stade du Pays de Charleroi pour clarifier sa position quant à l'avenir du Sporting local dont on connaît les sérieuses difficultés financières. «Dimanche, nous nous sommes réunis Jacques Van Gompel, Claude Despiegeleer, Abbas Bayat et moi-même. Nous avons fait le point sur l'immédiat ainsi que les court, moyen et long termes. Je dois avouer que nous sommes dans l'impasse parce que, d'une part, le président ne peut plus investir, d'autre part, la Ville ne peut plus intervenir non plus. Or la dette du club a doublé sur les trois dernières années, ce qui revient à dire qu'elle tourne autour de...12,5 millions d'euros! On reporte beaucoup d'espoir sur la société mise sur pied par Jean-Jacques Cloquet, mais les contacts de celui-ci sont très difficiles.»

Et la piste lybienne?

Pourtant, il y a des échéances à assumer: «Pour ce qui est des contrôles concernant la licence (NdlR: le 10 juin) et le Tribunal du Travail (NdlR: le 15 juillet), il appartient à la direction du club de se charger des paiements. Il reste 100000€ du financement, tandis que la vente de joueurs (Eduardo et probablement Kargbo, tandis que d'autres devraient suivre) devrait apporter de l'argent frais. Il faudra en tout cas diminuer le budget qui passera de 7,5 millions d'euros il y a trois ans à... la moitié. Pour ma part, je ne puis assurer le court terme, mais j'ai trois branches pour parvenir à renflouer les caisses. J'envisage ainsi de réunir douze hommes en colère (sic), dont Jean-Jacques Cloquet et moi-même ferions partie. Chacun devrait être en mesure de rentrer 125000 €. J'espère que nous parviendrons à solliciter des gens qui auraient dès lors et logiquement des responsabilités au sein du club en qualité d'administrateurs. Je compte également sur une opération portée sur les business seats. Il faut absolument louer les 200 sièges qui n'ont pas encore trouvé preneur. Enfin, il est question de mettre en place une chaîne de Télésambre-Sport qui serait payante. Eric Somme s'occupe notamment de ce dernier projet.»

Et la fameuse, mais toujours nébuleuse, piste libyenne dans tout cela? «Personnellement, je ne connais personne traitant ce dossier, explique Jean-Claude Van Cauwenberghe. J'ai donc pris la voie politique pour me renseigner sur le sujet et en vérifier les tenants. J'attends toujours une réponse du gouvernement libyen dont j'ai avisé l'ambassade...»

Le Ministre-Président de la Région Wallonne a fixé rendez-vous au 25 juillet afin de communiquer les premiers résultats de ses investigations.

© Les Sports 2003