Avec les premiers flocons de neige, c’est un beau cadeau qui est tombé sur Sclessin hier en fin d’après-midi avec l’officialisation du transfert définitif pour quatre ans de Jelle Van Damme. L’ancien Anderlechtois, malheureux du côté de Wolverhampton, a enfin retrouvé le sourire. Après avoir passé les tests physiques d’usage, c’est un Jelle Van Damme heureux qui s’est présenté à la presse. "C’est fantastique pour moi de pouvoir jouer au Standard qui est un grand club en Belgique, si pas le plus grand. En Angleterre, dès la préparation j’ai réalisé que j’avais fait une erreur et que la Belgique me manquait."

D’emblée, l’ancien Mauve lance un message à ses nouveaux supporters. "Je peux assurer que je vais me donner à 200 % pour le club et tenter d’être champion. Le Standard est encore en course pour la Coupe mais aussi bien classé en championnat. Sincèrement, le Standard était le meilleur choix possible pour moi."

Le Standard, un club qui a toujours attiré le mari d’Elke Clijsters. "J’ai toujours voulu jouer pour le Standard. Lorsque j’ai quitté Brême, il y avait eu des contacts avec Michel Preud’homme. Il en a été de même avec Monsieur Bölöni (NdlR : en juillet 2007). Pour la troisième fois, le transfert est enfin concrétisé."

Désormais, le néo-Rouche trépigne d’impatience. Il veut évoluer à Sclessin, un stade qu’il a toujours adoré. "Standard-Anderlecht, c’était mon match favori. J’ai toujours adoré évoluer dans ce stade qui est plus que chaud. Les fans liégeois sont fanatiques, extraordinaires. Il me tarde de me battre pour eux."

C’est avec le numéro 37 (le 3 et le 7 étant ses chiffres porte-bonheur), que Jelle va devoir apporter son expérience à un groupe jeune. "Je suis polyvalent, les trois dernières saisons, j’ai évolué en tant que médian gauche. Je peux jouer dans l’axe et à gauche de la défense et même back droit. La position à laquelle je souhaite jouer ? Peu importe, c’est le coach qui choisira. J’aspire à apporter mon expérience à ce groupe bourré de qualités. Je vais retrouver Mèmè Tchité. Defour et Witsel ont retrouvé leur meilleur niveau. J’ai vraiment hâte." Le 23 janvier prochain, Jelle Van Damme et le Standard se déplaceront à Anderlecht.

Il y a dix jours, via son site internet, le Standard déclarait avoir stoppé les négociations avec le club anglais de Wolverhampton quant à l’arrivée de Jelle Van Damme. "C’est ce qui s’est véritablement passé", lance Pierre François.

C’est dimanche soir que tout s’est réactivé autour du joueur. "J’ai eu un contact avec le directeur général du club anglais qui m’a fait part d’un intérêt d’un autre club belge (NdlR : Bruges). J’ai alors demandé s’il n’y avait pas un moyen de trouver une solution afin de satisfaire le souhait du joueur qui était de rallier Sclessin. L’accord définitif est intervenu ce lundi à 11 heures. Jelle a été libéré de ses obligations par Wolverhampton. Il pourra donc prendre part aux entraînements avec le groupe dès demain et se familiariser avec son nouvel environnement."

"Comme tout le monde, vous avez certainement vu le montant demandé par les Wolves au Club Bruges (NdlR : 2,5 millions€ plus 500 000 € de bonus). Au Standard, nous n’avons pas pour habitude de communiquer les montants des transferts. Cependant, l’expérience de Jelle Van Damme vaut la peine de délier un peu les cordons des bourses. Il ne s’agit pas ici d’un pari sur l’avenir mais bien d’un transfert à rendement immédiat" , précisait Pierre François.