John van den Brom ne s’est pas levé une seule fois pendant le match. Après le match, il avait l’air tout aussi abattu. "J’ai savouré les exploits de Zlatan Ibrahomovic" relevait-il. "Mais notre groupe a trop peu de qualité pour la Ligue des Champions. Non, je ne m’amuse plus."

Le coach du Sporting n’a pas épargné son groupe. "Contre l’Olympiacos, nous avons joué un bon match. Mais malgré cela, nous avons perdu par 0-3. Dans les deux autres matches, on n’a rien montré du tout. Pour moi, c’est clair : on n’a rien à faire en Ligue des Champions. Avant le match, on espérait pouvoir faire quelque chose. Mais la réalité était différente. C’est décevant pour moi et pour le club."

Van den Brom était frustré . "Frustré parce que nous avons analysé de près le jeu du PSG, mais certains joueurs n’ont pas respecté les consignes. Le 0-2 de Zlatan était une copie du but que nous avons montré aux joueurs sur vidéo. Mais cela n’occulte pas le fait que Zlatan est un joueur exceptionnel."

Matias Suarez n’a pas marqué de points auprès de van den Brom. Son rôle plus défensif n’était pas une réussite. "Cela nous a coûté deux buts et donc le match" pestait le Néerlandais. "Mais je trouve que mon choix tactique n’était pas si bête que cela. Dans le football moderne, les ailiers doivent également défendre. Ce soir, on a vu que ce n’était pas le cas. Suarez n’a pas les qualités pour faire cela."

Le 0-5 risque de laisser des traces. "Je suis content que nous affrontons le Standard ce dimanche", prétend le coach. "Ce club a l’effet d’une cape rouge d’un torero sur un taureau. Ce ne sera pas nécessaire de motiver mes joueurs."