Au lendemain de son tweet maladroit, le Hennuyer a voulu rappeler à nos confrères de Sudpresse qu'il n'était en aucun cas raciste : "(...)Me taxer moi de raciste, cela me fait vraiment mal. Ma fille sort avec un Turc et je suis encore allé manger un couscous le week-end dernier. Donc, franchement, me taxer de racisme, c’est totalement faux", clame l'ancien portier du FC Bruges.

S'il reconnaît que l'expression "purs Belges" ait pu choquer et qu'il a "totalement foiré sur ce coup" , VdW explique ce qu'il voulait dire à Sudinfo: "Je voulais simplement dire qu’il était temps qu’il (Ndlr: Bakkali) fasse son choix (...). Être belge est une fierté et ne nécessite pas autant d’hésitations. C’est tout. Mais, je le répète, cela n’est en aucun cas du racisme. Il aurait pu être français, néerlandais, turc ou russe, cela aurait été la même chose!".


Rappel des faits

Ce dimanche, Vande Walle a évoqué le fait que des "purs Belges" meurent d'envie d'intégrer l'équipe de Wilmots. Reste à savoir ce que l'ancien entraîneur des gardiens de l'équipe nationale entend par "pur Belges". Toutefois, Vande Walle s'est empressé de préciser ce qu'il voulait dire par là, après avoir constaté les remous que provoquaient ses deux premiers gazouillis. Non, à 52 ans, Phil' n'a rien perdu de son franc parler.


Vande Walle écarté par la RTBF 

Conséquence de ce  "dérapage" virtuel, Vande Walle a été écarté par la  RTBF, où il est consultant. Sur le site de la chaine publique, on peut ainsi lire que "Jean-Pierre Jacqmin lui a rappelé que les propos tenus sont à l'antithèse des valeurs de la RTBF faites de tolérance, de cohésion sociale et de respect de toutes les cultures, convictions et nationalités. Dans ce contexte, il lui a confirmé qu’il n’était désormais plus à l’antenne d’aucun média de la RTBF."