Malgré le cauchemar qu'était Belgique - Pologne, René Vandereycken a conservé 90 % de son noyau pour le match amical que les Diables Rouges disputeront contre la Tchéquie mercredi prochain. Deux nouveaux noms frappent malgré tout les esprits : ceux de Maarten Martens (AZ) et de Marouane Fellaini (Standard). Vu les sélections de Defour et Geraerts, Vandereycken a presque sélectionné tout l'entrejeu du Standard. Anderlecht livre toujours le plus de joueurs (4), mais le Standard (3) a dépassé Bruges (2).

Le coach fédéral a donc légèrement rajeuni son effectif. "J'ai surtout pris Fellaini et Martens parce qu'ils sont constants, déclare René Vandereycken. D'autres jeunes disputent trois bons matches, et disparaissent par après. Je vais certainement donner du temps de jeu à ces deux joueurs. Et pourquoi pas faire jouer les trois médians du Standard ensemble ? On peut profiter de leurs automatismes."

Le sélectionneur national s'avoue en tout cas charmé par Fellaini. "Il a beaucoup de puissance, de maturité, de capacités physiques. Au Standard, on attend de lui qu'il dégage des ballons en défense et qu'il surgisse devant le but adverse pour marquer. Et c'est ce qu'il fait. Martens est plus offensif, possède une très bonne technique et marque facilement. Il progresse beaucoup sous Van Gaal. On ne devra plus lui apprendre à jouer au football. Il peut jouer sur le flanc et derrière les attaquants. Contre la Pologne, en première mi-temps, nous avions des difficultés à garder le ballon dans l'équipe, et à imposer notre rythme du jeu. Avec des joueurs techniques, j'espère y remédier."

Les revenants sont Mbo Mpenza, Steven Defour (blessé contre la Pologne) et Peter Van Der Heyden. Autre fait marquant : les hommes en méforme - Stijnen, Daerden et Vanden Borre - restent dans le groupe. "Quand Anthony est monté au jeu ces derniers temps, ses prestations étaient bonnes. Avant la Pologne, il était titulaire à Anderlecht mais il ne jouait pas bien. Stijnen ? Pour le moment, je crois encore en lui aussi. Daerden ? Il est un peu moins affûté, mais pas mauvais comme on le dit."

Autre constatation bizarre : Simons et Dembele, pourtant suspendus contre le Portugal, sont repris. "Simons parce qu'il est capitaine. Je ne sais pas encore s'il va jouer. Et Dembele parce qu'il purge une suspension de trois matches officiels. Il aurait été absent pendant presque une demi-année. C'est trop pour un jeune."