Nous vous l'annoncions à la mi-juin: le Standard cherche à augmenter son capital. S'il n'en est pas encore question, le président Bruno Venanzi a toutefois ouvert la porte à un nouvel investisseur ce lundi: François Fornieri, le patron de Mithra, entre dans le capital du club à hauteur de 50%. Il va également investir dans la société immobilière du Standard, comme l'a notamment fait Axel Witsel il y a quelques semaines.

Le deal, conclu ce vendredi, a été officialisé ce lundi matin par le Standard sur son site internet: "Je suis très heureux que François me rejoigne dans l’actionnariat du club. Sa passion, son enthousiasme, sa vision et son expérience du monde des affaires seront des atouts indéniables dans le développement du Standard de Liège" y déclare Bruno Venanzi. Le communiqué précise que l'actuel président reste en poste alors que Fornieri investit à parts égales avec lui. Le CEO de Mithra occupera la fonction de coadministrateur délégué dans trois mois (délai habituel dans le cas de l'arrivée d'un nouvel actionnaire).

"J’ai toujours déclaré ma flamme pour ma ville et le club des Rouches dont j’ai été abonné pendant de nombreuses années. Je me réjouis de pouvoir désormais contribuer à accélérer son développement en compagnie de Bruno et son équipe", a expliqué le principal intéressé.

Précisons que Lucien D'Onofrio, ami proche de Fornieri, a pu jouer les entremetteurs entre les deux hommes. François Fornieri a d'ailleurs déjà déclaré qu'il envisagerait de racheter le Standard à condition que D'Onofrio y prenne un poste de directeur sportif mais celui-ci est toujours actif à l'Antwerp. Il n'est de toute façon pas question de modifier la structure managériale du club, comme l'a confirmé le Standard. Et contrairement à ce qu'on a pu lire ci et là plus tôt cette année, il n'a jamais été dans les intentions de Venanzi de vendre le club.

Nommé Manager de l'année en 2011, François Fornieri est de ces hommes d'affaires devenus totalement incontournables dans le sud du pays. Au point, même, de s'associer, en plein coeur de la tempête Nethys, avec Stéphane Moreau.

Rappelez-vous: en septembre 2019, François Fornieri avait prévu de racheter deux filiales de Nethys - Win et Elicio. Pour présider à leurs destinées en tant que consultant stratégique, Fornieri avait pour ambition d'aller chercher un certain Stéphane Moreau en tant que capitaine (on est alors après l'éclatement de l'affaire Publifin). Finalement, Fornieri, devant la pression très forte, reculait et tirait un trait sur l'opération.