Dimanche soir, le Standard aura, une nouvelle fois, rendez-vous avec son histoire. Jamais au cours des quatre dernières décennies, le club principautaire n'avait totalisé le maximum des points après cinq journées de championnat. C'est dire si les Liégeois auront à coeur de vaincre une formation de Beveren composée de joueurs ivoiriens dotés d'une grande technique mais qui demeurent toujours aussi imprévisibles.

Le contexte dans lequel la rencontre se déroulera sera particulier puisque l'équipe liégeoise sera complètement remaniée suite au départ d'Ivica Dragutinovic. La belle assise défensive du Standard résistera-t-elle à ce départ tardif? Et l'absence du défenseur serbo-monténégrin n'entraîne pas qu'une modification, poste pour poste, défensive mais aussi au milieu du terrain puisque Michel Garbini retrouvera une mission défensive qui lui convient mieux puisqu'il sera appelé à remplacer un Philippe Léonard qui a été prié de glisser dans l'axe central défensif. «La rencontre de dimanche sera riche d'enseignements, remarque Karel Geraerts. Nous allons voir comment l'équipe va se comporter après le départ d'Ivica Dragutinovic. A mes yeux, il s'agit d'une grosse perte d'autant qu'il s'agissait d'un des meilleurs joueurs de notre effectif. Gageons que son départ ne nous cause pas trop de préjudices. Malgré tout, je reste confiant car nous disposons de suffisamment de qualités dans notre noyau pour pallier ces changements.»

Karel Geraerts ne sait pas, non plus, quelle sera la nature de sa mission puisqu'il ne connaît pas encore l'identité du joueur avec qui il sera associé. «Lors de nos deux dernières rencontres de championnat, je fus confiné dans un rôle de médian défensif, remarque-t-il. Cela ne me pose pas le moindre problème même si je me sens, bien évidemment, beaucoup plus à mon aise lorsque je peux laisser libre cours à mon tempérament offensif. Mais je suis prêt à aider l'équipe là où l'entraîneur me juge utile.»

Car, si la mission ne paraît pas insurmontable, elle recèle tout de même son lot de danger. «Il faut absolument réduire les espaces face à Beveren, remarque l'international belge. Les Waeslandiens ne savent pas défendre. Ce n'est pas dans leur tempérament. A nous d'en profiter avec discernement.»

© Les Sports 2005