La Fifa interdit en effet aux clubs d’ester en justice contre une décision sportive prise par une confédération.

Le retrait de licence à Mouscron est-elle une décision sportive? Dans ses conséquences sûrement.

Si la Fifa constate une irrégularité, c’est la fédération qui trinque: son équipe nationale et ses clubs peuvent être exclus de la scène internationale. C’est déjà arrivé lorsqu’une fédération n’est pas libre de prendre des décisions qui le sont par le monde politique. Ce fut le cas en 2006 pour la "fédé" polonaise qui suivit d’autres pays comme l’Iran, ou le Kenya qui furent suspendues jusqu’à ce que les choses rentrent dans l’ordre.

En 2006, la Fifa a entamé une action contre la Federaçao portuguesa de futebol parce qu’un de ses clubs (Gil Vicente) contestait sa relégation en D2 pour avoir aligné un joueur non qualifié (Mateus Galiano). Le club porta l’affaire devant les tribunaux. La Fifa envoya alors un ultimatum à la "fédé" portugaise et lui donna dix jours de délai pour régler elle-même l’affaire. Les autres clubs menacèrent Gil Vicente de boycott et le club rebelle accepta finalement sa relégation.