Capitaine des Diables Rouges, comme il l'est chez les champions d'Angleterre de Manchester City, Vincent Kompany accepte son rôle de leader dans la phalange désormais coachée par Marc Wilmots. C'est aussi lui qui mène la campagne médiatique auprès des supporters. N'en fait-il pas trop au risque de se déconcentrer? "Dans tous les clubs de telles actions existent. Nous en avons l'habitude. Cela fait partie de notre génération."

Preuve que 'Vince the Prince' a le sens des responsabilités. "J'ai grandi avec cela." Évoquant les Diables et le match de mercredi face aux Pays-Bas, il ajoute: "C'est une répétition générale, une ultime préparation mais c'est aussi l'occasion de donner un signal à la Croatie et au Pays de Galles (les premiers adversaires en qualifications du Mondial-2014, ndlr). Le talent est présent. Il nous faut maintenant des résultats. Avant on n'avait pas de résultats mais pas de supporters non plus. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Voilà dix ans que les Diables n'ont plus disputé un grand tournoi. Ils ont ainsi manqué l'occasion de jouer 2 ou 3 mois ensemble et de créer à cette occasion de véritables automatismes d'une vraie équipe. Il nous manquait la maturité. Il va falloir désormais éviter de perdre des points bêtement comme dans les précédentes campagnes qualificatives."

Wilmots veut confirmer ses options face aux Pays-Bas Marc Wilmots a réuni lundi après-midi ses Diables Rouges au centre d'entraînement d'Anderlecht en vue de l'ultime match de préparation précédant la compagne qualificative du Mondial-2014. La Belgique y accueillera les Pays-Bas, mercredi au stade Roi Baudouin (20h45). "Bloc équipe", tel est le mot d'ordre du sélectionneur fédéral.

A l'exception de Marouane Faillaini (blessé à l'aine), Wilmots dispose de toutes ses forces. Difficile de savoir qui va débuter ce match de prestige, mais qui est également important en vue des échéances toutes proches.

"Je n'ai pas d'équipe-type", a-t-il avoué; "Je connais trop le milieu pour savoir qu'un malade ou une blessure peut se produire. J'ai bien sûr mes options en tête et celles que je voudrais voir mercredi."

Est-ce à dire que l'équipe qui débutera face aux Oranje sera celle qui jouera conte le Pays de Galles et la Croatie?

"Pas du tout. A chaque match sa vérité. Pour chaque rencontre il faut tenir compte du jeu de l'adversaire. Le scouting est très important de ce point de vue. Ce que je veux voir mercredi et je l'ai déjà dit aux joueurs c'est de la rigueur de l'engagement et de la course. Le 'bloc équipe' est le premier principe. On l'a montré à Wembley. Tout le monde attaque et tout le monde défend. C'est le premier principe sur lequel on peut obtenir des succès. Voilà un an, un an et demi qu'on a mis un système en place. J'y ai participé. Ce n'est pas maintenant que je vais tout changer."

Suivez l'entrainement des Diables en livestreaming

Pour ceux qui voudrait voir nos Diables Rouges une dernière fois à l'entraînement avant leur duel de mercredi contre les Pays-Bas, il sera possible de le faire mardi matin depuis son fauteuil ou l'écran de son ordinateur au travail. L'Union Belge de football (URBSFA) a en effet annoncé lundi soir que l'entraînement de l'équipe belge sera transmis ce mardi en livestreaming, une première dans l'histoire du football belge.

Les supporters pourront ainsi se rendre dès 10h30 sur l'adresse youtube.com/belgianfootball pour suivre en direct les évolutions de Vincent Kompany, Eden Hazard & Co.

Les hommes de Marc Wilmots se préparent pour le 125e derby des plats pays, en préparation à la prochaine campagne qualificative pour le Mondial-2014. Ce lundi, l'entraînement avait eu lieu à Neerpede, alors que mardi les Diables s'entraîneront au lieu du match, au Stade Roi Baudouin.