Vingt ans de disette pour les Diables

Football

Laurent Denuit

Publié le

Vingt ans de disette pour les Diables
© BELGA

Si le 11 novembre 2003, en recevant l'Estonie, les Diables rouges obtiennent leur qualification pour la phase finale de l' Euro 2004 qui se disputera au Portugal du 12 juin au 4 juillet 2004, ou si, le 19 novembre 2003, ils parviennent à sortir victorieux de leurs matches de barrages, ils mettront fin à une période de disette longue de... vingt années. Notre équipe nationale ne s'est en effet plus qualifiée `sur le terrain´ pour un Championnat d'Europe depuis 1983. En remportant leurs quatre premières rencontres des éliminatoires de cet Euro 84, face à la Suisse, l'Ecosse et la RDA deux fois, les Diables de Guy Thys avaient assuré leur participation à l'épreuve française dès avant leurs deux derniers matches. On sait que, de l'autre côté de la frontière, nos compatriotes ne purent confirmer ce formidable parcours. L'affaire de corruption Standard-Waterschei priva notre sélectionneur de pions majeurs qu'étaient les Liégeois Gerets, Meeuws, Daerden ou Vandersmissen. Ensuite, suivirent trois éliminatoires manqués, notre pays devant attendre l'an 2000 pour retrouver une phase finale, en tant que... pays coorganisateur. Curieuse statistique, alors que, durant le même laps de temps, les Diables ont réussi l'exploit d'aligner six qualifications d'affilée pour la Coupe du monde!

Moins d'équipes à l'Euro

Cinq joueurs ont joué les éliminatoires 88, 92 et 96: Scifo, Grün, Preud'homme, Vander Elst et Degryse. Les deux premiers avaient participé à la phase finale française de 84, profitant de la suspension des Standardmen pour s'installer dans le giron de l'équipe nationale. Ils ne savaient pas que ce serait leur unique expérience européenne alors que, peu après, ils allaient être les héros des épopées mondiales de `Mexico 86´, `d'Italia 90´ ou de `USA 94´...

Une particularité qui prend sans doute naissance dans le peu d'équipes qui, avant, ont été recensées lors des phases finales européennes, alors que les Coupes du monde étaient plus généreuses dans leurs invitations destinées au Vieux Continent. À l'Euro 80, huit pays étaient représentés. Au Mondial 82, ils étaient douze Européens, soit quatre de plus! Au Portugal, seize nations seront engagées...

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous