En s'imposant avec beaucoup de maîtrise et profitant des erreurs défensives gantoises, les Bruxellois sont désormais 3èmes, à 2 points du Club !

Le Sporting d'Anderlecht a démontré qu'il tenait le bon bout, même si ce sera sans doute trop tard en vue du titre qui semble promis au Standard sauf catastrophe majeure.

Opposés à des Gantois qui espèrent toujours être européens en fin de saison, les Bruxellois ont débuté timidement cette rencontre avant de prendre le large grâce à Vlcek, leur buteur providentiel et transfuge du mercato. Après quelques escarmouches gantoises en début de match - Maric (3e) obligeant Schollen à un bel arrêt -, le Sporting commença à prendre ses marques et aurait pu prendre l'avance à la 18ème. Une relance gantoise heurtait le dos de M. Nzolo. Vlcek ne se posait pas de questions et profitait de ce cadeau du sort : sa frappe sèche était tout près de battre Jorgacevic.

Manifestement, cet avertissement n'avait pas été suffisant. Peu avant la demi-heure, Biglia trouvait Boussoufa dans la profondeur. Le Marocain fixait Suler - mais où était Rosales ? - et centrait du gauche au second poteau. Vlcek surgissait et, de volée, prenait Jorgacevic à contre-pied (0-1 à la 24e). Gand tentait bien de réagir mais ses tentatives manquaient de conviction, à l'image de cet envoi trop enlevé de Rosales (27e) ou cette tête non cadrée de Thijs (30e). Mais Anderlecht avait la maitrîse du jeu et surtout de l'entrejeu. Biglia - en toute grande forme - était partout sur le terrain. Accompagné de Polak, Gillet et Boussoufa, le milieu de terrain bruxellois a montré qu'il était complémentaire et talentueux.

Vlcek, vrai poison pour la défense gantoise dimanche après-midi, allait anéantir les espoirs locaux à la 39ème. Frutos récupérait un ballon dans le camp gantois suite à un mauvais dégagement de Suler. Le grand Argentin se retournait et servait intelligemment Boussoufa. Le petit maître à jouer anderlechtois servait, du gauche, Vlcek. Esseulé au point de penalty, le Tchèque marquait de volée (0-2). Cette action limpide était une copie conforme du premier but !

Une frayeur en fin de match...

Le second acte repartait sur un mode mineur. Et la première action digne de ce nom allait résulter d'un nouveau but anderlechtois. Smoje, à la lutte avec Frutos, touchait le cuir de la main. Penalty indiscutable que convertissait calemement Frutos (0-3 à la 64e).

Le match était joué... Anderlecht contrôlait la fin de match et pouvait justement se plaindre auprès de M. Nzolo. Celui-ci ne sanctionnait pas d'un carton rouge (et même pas d'une faute !) un ceinturage d'un défenseur gantois sur Boussoufa, alors qu'il était dernier homme (78e)... Gand poussait pour sauver l'honneur et allait inquiéter sérieusement le sporting à la 86ème minute lorsqu'un envoi d'Olufade à la retourne terminait sa course de peu à côté de la lucarne anderlechtoise.

Anderlecht reculait sous la pression visitée et allait encaisser un but dès la minute suivante. Maric servait son capitaine Foley à la limite du rectangle. L'attaquant irlandais, d'une frappe sèche, trompait Schollen (1-3). Et réveillait tout un stade qui n'y croyait plus... Gand donnait le tout pour le tout, histoire de ne rien regretter. A la 90ème minute, Haznadar était à la réception d'un bon centre d'Olufade, venu de la droite. Il redonnait un maigre espoir aux Gantois, plaçant de volée hors e portée de Schollen (2-3).

Anderlecht était dans ses petits souliers mais allait sauvegarder une vicrouire qui n'aurait jamais dû être contestée...

Quatrième victoire consécutive

Les Bruxellois viennent de réussir un impressionnant 18 sur 21 et grignotent petit à petit le retard accumulé lors d'un désastreux premier tour. Anderlecht est désormais 3ème du classement, à égalité (52 pts) avec le Cercle Bruges, qu'il recevra au Parc Astrid le weekend prochain.

Le Club (2ème avec 54 points), battu à Dender samedi, sent le souffle des ses voisins brugeois et d'Anderlecht. Il ne possède en effet plus que deux petits points d'avance sur ses poursuivants...