Eden Hazard ne fréquente peut-être pas les mêmes sphères statistiques que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo mais la valeur du Diable tend à se rapprocher de celles des deux cracks.

Dans son étude annuelle publiée ce lundi, le CIES Football Observatory basé en Suisse a fait du Brainois le troisième joueur le plus cher du football actuel avec une valeur estimée sur le marché des transferts à 99 millions contre 220 pour l’Argentin qui bénéficie d’une clause libératoire à 250 millions et 133 pour le Portugais.

Six autres Belges figurent dans cette étude.

Premier gardien, Thibaut Courtois occupe le 17e rang en étant valorisé à hauteur de 45 millions, soit 10 de plus que Manuel Neuer. Viennent ensuite Romelu Lukaku (25e à 38 millions), Vincent Kompany (35e à 34 millions), Kevin De Bruyne et Adnan Januzaj (68es à 25 millions), Radja Nainggolan (94e à 22 millions).

Pour établir son classement, le CIES se base sur plusieurs critères.

Des calculs très scientifiques

Il y a d’abord l’historique des transferts lors des derniers marchés qui permet de fixer une échelle de valeur (1500 ont été pris en compte). Dans cette approche scientifique, d’autres variables entrent ensuite en compte : les performances (matches, buts, passes décisives, dribbles) sont couplées à des données plus personnelles (âge, poste, durée de contrat, salaire estimé) sans oublier les résultats obtenus par le joueur en club mais aussi en sélection. Compilé, l’ensemble de ses valeurs permet d’établir cette hiérarchie au sein de laquelle Hazard figure donc très haut. De manière justifiée ? Possible, très possible même au vu de sa situation actuelle.

Quand Chelsea l’a recruté à l’été 2012, le club londonien a déboursé 40 millions d’euros, soit le montant de sa clause libératoire fixée à l’époque par le Losc. Arrivé avec l’étiquette de grand espoir, Hazard a depuis confirmé, franchissant les paliers les uns après les autres.

Mieux, celui qui fêtera ses 24 ans ce mercredi possède encore une marge de progression importante et suffisante pour faire de lui l’un des joueurs les plus chers de la planète.

Et le nouveau contrat que les dirigeants de Chelsea lui ont proposé et qu’il devrait parapher dans les prochaines semaines est susceptible d’encore augmenter sa valeur. En lui offrant le plus gros salaire de l’histoire du club (12 millions d’euros par an, le tout sur cinq ans), l’état major des Blues compte bien blinder l’avenir de leur pépite que même une éventuelle offre à 99 millions d’euros ne devrait détourner de Stamford Bridge…