CHARLEROI Le match disputé samedi soir au Mambourg a généré un résultat équitable mais n'a pas donné lieu à un spectacle exaltant. Comment pouvait-il en être autrement entre deux équipes de qualité, certes, mais qui se soucient avant tout d'organisation au détriment de la créativité?

Les Carolos avaient pourtant adopté des dispositions offensives en ayant installé Christ sur le flanc droit (comme c'est souvent le cas, le médian français allait basculer de l'autre côté en deuxième mi-temps) tandis que Brogno évoluait en soutien d'Orlando et de Sterchele. La circulation du ballon ne gagna pourtant jamais en précision, les joueurs de Jacky Mathijssen procédant plutôt par de longs services qui ne contrarièrent pas les grands gabarits flandriens. Après une demi-heure peu intéressante, le troisième quart d'heure s'avéra plus animé mais valut spécialement pour les deux buts qu'il engendra et plus particulièrement celui de l'égalisation... qui restera comme l'un des plus insolites jamais inscrits dans toute l'histoire du football, belge ou international.

Les Roulariens avaient ouvert la marque grâce à un formidable effort d'Eloi qui déborda Kere et adressa un petit centre-tir qui sema le désarroi parmi les défenseurs carolos. Au milieu d'une situation confuse, Laquait repoussa le ballon sur Brogno et De Vleeshauwer. Les deux joueurs se heurtèrent. L'ancien Mouscronnois propulsa alors involontairement le ballon dans le but.

Vidéo-Gag

La réaction carolorégienne fut trop timide mais l'événement se produisit au début de la dernière minute de jeu avant le repos. Christ avait délivré un centre enfin tranchant sur lequel Defays avait ajusté une formidable reprise de la tête que Sierens avait stoppée avant d'intervenir juste devant la ligne de but où s'était précipité Chabaud. Tout le monde a vu les images de la télévision relatant ce qui s'ensuivit. Le gardien roularien étant convaincu qu'il avait bénéficié d'un coup franc (en fait, l'arbitre aurait parfaitement pu sanctionner l'accrochage de Sterchele sur Annys qu'il tira par la manche dans le feu de l'action). Il prit donc tout son temps pour s'octro- yer un recul suffisant pour dégager un ballon qu'il venait de déposer sur la pelouse, le remettant ainsi en jeu sans le savoir. Sterchele avait compris ce qui se passait. Il piqua un sprint et alla marquer dans le but vide. Ce but, que le jeune attaquant de Charleroi explique par ailleurs, est assurément digne de figurer dans tous les Vidéo-Gag !

Il ne modifia cependant pas le déroulement du match. Les Zèbres firent preuve d'un dynamisme accru en deuxième mi-temps mais leurs actions manquèrent trop souvent de limpididité ou, plutôt, de simplicité. Ils ne progressèrent également que par le seul flanc gauche où Christ et Oulmers combinèrent sans aucune efficacité. Décalé de l'autre côté du terrain, Sterchele ne fut dès lors plus sollicité. La victoire faillit quand même revenir au Sporting peu après l'heure de jeu quand Orlando reprit puissamment de la tête un centre d'Oulmers sur l'intérieur de la transversale mais un peu plus tard, un tir croisé d'Annys échoua également de peu à côté.

© Les Sports 2005