Le dossier relatif à l'enquête du parquet d'Udine, qui soupçonne 21 (ex-) joueurs du Calcio d'avoir parié illégalement sur des rencontres du championnat d'Italie (voir LLB d'hier), et à nouveau remis sur la place publique par La Gazzetta dello Sport, embête profondément Johan Walem, cité dans ce cadre.

Avec cette affaire, l'ex-international est à nouveau obligé de se justifier. "Je n'arrête pas de répéter la même chose", soupirait l'ancien sociétaire d'Udinese, de Torino et de Catane. "Cette histoire ne date pas d'hier. Elle dure même depuis longtemps. Comme je l'ai déjà dit auparavant, je n'ai rien à voir là-dedans, je n'ai jamais été approché par la justice et cette dernière n'a à aucun moment demandé à m'entendre. Je crois que c'est suffisamment clair, non ? D'ailleurs, la procédure fait état d'une somme de... 0 € écrite à côté de mon nom. Si ça ne suffit pas comme preuve que je n'ai rien touché, je ne sais pas ce qu'il faut pour que mon innocence soit reconnue..." Mais comment donc le nom du désormais commentateur de Belgacom TV s'est-il retrouvé mêlé à cette enquête ? "Il y a bien quelqu'un dont j'ignore l'identité qui, à un moment donné, doit m'avoir cité. Tout cela commence à m'ennuyer. Il suffit qu'un tel ait donné les noms de ses équipiers de l'époque et voilà comment ça peut partir."