Le choix de West Ham pour occuper le stade olympique de Londres après les Jeux de 2012 a été entériné formellement jeudi par le gouvernement britannique et le maire de Londres Boris Johnson. Le club de West Ham United avait été préféré le 11 février dernier à Tottenham, son projet prévoyant de conserver une piste d'athlétisme autour du terrain. Le feu vert des autorités, qui était une formalité, autorise désormais l'Olympic Park Legacy Company (OPLC) à discuter avec West Ham pour élaborer un bail. "Nous sommes ravis des progrès de ce dossier et un cap a été franchi pour l'avenir du parc olympique après les Jeux", a déclaré un ministre du gouvernement local, Bob Neill. L'OPLC avait donné la préférence au projet de West Ham le 11 février dernier face à Tottenham qui proposait, pour sa part, de démolir le stade pour en reconstruire un nouveau sans piste d'athlétisme, un projet désapprouvé par des membres du Comité olympique britannique.