Football Le FC Bruges a frappé fort pour sa première en championnat. Les hommes d'Adrie Koster ont infligé une véritable punition à Westerlo en inscrivant 5 buts. Les Blauw en Zwaart sont, avec le champion Genk, les grands vainqueurs de cette journée inaugurale.

Le FC Bruges New Look était attendu de pied ferme pour sa joyeuse entrée en championnat. A domicile, les Blauw en Zwaart ne pouvaient pas se louper face au dernier finaliste de la Coupe, Westerlo. Une équipe campinoise qui n'a d'ailleurs jamais remporté la timbale au Jan Breydel.

Adrie Koster avait choisi d'aligner d'entrée cinq de ses nouvelles recrues, Almebäck, Zimling, Rafaelov, Vazquez et Vleminckx. Le dernier cité, meilleur artificier du défunt championnat batave, était épaulé par un trio de milieux offensifs très techniques, composé de Dirar, Vasquez et Refaelov, meilleur joueur du championnat israélien millésime 2010-2011.

Du côté de Westerlo, pas de surprises, si ce n'est la titularisation du vieux briscard Dieter Dekelver, souvent inspiré contre les grosses cylindrées de notre sémillante compétition.

Pendant le premier quart d'heure, les joueurs locaux ont posé leur jeu sans parvenir à inquiéter Yves De Winter, le portier campinois. Si l'on excepte un tir lointain et complètement imprécis de Zimling à la 10e, aucune franche occasion n'a été signalée durant le début de la rencontre.

Malgré leurs 66% de possession de balle, les Brugeois peinaient dans la construction et ne parviennaient pas à alerter leurs attaquants.

Les années se suivent et se ressemblent, la "minute Sterchele" a encore été respectée par le public brugeois qui n'a pas oublié son ancien attaquant, décédé dans un accident de la route.

Bien organisé et loin d'avoir le moral en... berne après sa défaite européenne contre les Young Boys, Westerlo a dressé un double rideau défensif qui ne permettait pas aux Gazelles de porter l'estocade dans les seize mètres.

Il faudra attendre la 40e minute de jeu pour revoir une possibilité dans ce match. Lancé à grande vitesse sur le flanc gauche, le jeune De Jonghe centrait en direction de Vleminckx mais la reprise de la tête du blondinet filait juste au dessus de la barre de De Winter. Juste avant la mi-temps, Vleminckx encore lui, après un centre de Dirar, donnait un nouveau coup de casque en direction des gants du portier de Westerlo.

L'arbitre sifflait la mi-temps sur ce score nul et vierge après une première période en mode mineur.

Westerlo entamait le second acte sans son capitaine Jef Delen, remplacé par Cabeke. Les campinois se créaient d'ailleurs leur première possibilité du match (!) juste après la reprise, avec un envoi non cadré de Dekelver. Quelques secondes plus tard, Bruges se signalait dans les seize mètres adverses avec un centre-tir de De Jonghe qui obligeait De Winter à se coucher de tout son long.

La délivrance allait venir grâce à une erreur de la défense campinois. Van Hout se la jouait léthargique et Vleminckx, à l'affût, poussait le ballon (avec l'aide du bras ?) (1-0, 52ème).

Ce but libérait les joueurs locaux qui étaient tout près de doubler la mise via Rafaelov dont la reprise sur une passe tranchante de Vadis était sauvée à même la ligne par Vanaudenaerde. Ce n'était que partie remise puisqu'à la 61e, Vazquez inscrivait le second but. Vleminckx lançait Rafaelov qui centrait et trouvait, un peu chanceusement via le talon de Vanaudenarde, l'espagnol dont la tête faisait mouche devant le but vide (2-0, 61ème).

La tâche allait ensuite se compliquer pour les ouailles de Ceulemans qui étaient réduites à dix après le renvoi aux vestiaires de Vanaudenaerde pour un second bristol jaune.

Les Blauw en Zwaart déroulaient ensuite et inscrivaient le troisième via Vadis à la réception d'un centre de Dirar (3-0, 68ème).

Le quatrième tombait à 10 minutes du terme des pieds du jeune Thomas Meunier qui trompait une nouvelle fois le pauvre De Winter après s'être ouvert le chemin du but après une bonne talonnade d'Hoefkens (4-0, 81ème). C'est la première réalisation au plus au niveau pour celui qui évoluait encore voici peu en division 3.

Le score de forfait était atteint après un pion de Ryan Donk qui avait bien combiné en une-deux avec Vleminckx, légèrement hors-jeu (5-0, 87ème).

La 2e journée de championnat débutera vendredi par Anderlecht - FC Malines. Samedi, Genk ira au Lierse et Mons rendra visite au CS Bruges. Dimanche 7 août, le Standard recevra Lokeren, le FC Bruges se rendra à Saint-Trond et Westerlo accueillera Courtrai.

Les compositions des deux équipes

Club Bruges : Coosemans, Hoefkens-Donk-Almebäck-De Jonghe, Zimling (85'Deschilder)-Vadis-Dirar (70'Meunier)-Refaelov-Vazquez (75'Lestienne), Vleminckx

Westerlo : De Winter, Vanaudenaerde-Van Hout-Corstjens-Delen (46'Cabeke), Ngolok-De Petter-Farssi (76' De Greef) -Brüls-Annab (62'Liliu), Dekelver

Jaunes : Zimling (B), Vanaudenaerde (W), Ngolok (W), Donk (B), Van Hout (W)

Rouge : Vanaudenaerde (W)

Buts : 51' Vleminckx (1-0), 59'Vazquez (2-0), 68'Vadis (3-0), 81'Meunier (4-0), 87'Donk (87')