ÉCLAIRAGE

Ils se bousculent à trois pour une place en or et un accessit lucratif. Ils s'échelonnent sur un point, pour autant que Mouscron remporte son match en retard, chez la lanterne rouge. Et si, dimanche, l'outsider Westerlo venait redistribuer les cartes, redessiner la fragile hiérarchie en se mêlant lui-même, plus intimement encore, au débat? L'éventualité n'est pas à exclure. Les trois lointains poursuivants de l'intouchable Anderlecht s'exposeront, en effet, en déplacement, ce week-end. Pour le Club Bruges et le Standard, l'enjeu direct, pour quelque temps encore, demeurera la 2e place. Les deux dauphins du Sporting joueront-ils, de nouveau, à saute-mouton? Quinze jours après qu'Anderlecht y abandonna ses deux premiers points à l'extérieur, un Bruges sonné par sa mésaventure bordelaise risquera lui aussi un nouveau mécompte au Kuipje, où Westerlo enchaîne les bonnes prestations. Il n'a remporté qu'un match sur deux dans son fief mais il ne s'y est incliné qu'une fois. Il n'y a encaissé qu'un but de plus qu'Anderlecht et Mouscron à domicile, deux de plus que le Standard à Sclessin. Le Club a perdu six matches à l'extérieur. Pour conserver cette 2e place à laquelle ils tiennent tant, les Brugeois sauront s'ils seront contraints à briser la série de dix rencontres sans défaite des joueurs de Jan Ceulemans. Ils pourraient en avoir été provisoirement dépossédés, l'après-midi, par un Standard qui ira, à Gentbrugge, en appel d'une dernière défaite navrante au Tivoli. L'équipe liégeoise, qui aspire à retrouver l'UEFA mais que la Ligue des Champions attire, a largement abusé de son droit à l'erreur. La veille, au Staaienveld, Mouscron aura peut-être aiguisé encore ses prétentions à l'Europe. Anderlecht voudra, lui, se racheter contre un Charleroi à qui un éventuel sursaut de l'Antwerp contre Mons ferait froncer les sourcils...

© Les Sports 2004