Willy Demeyer, le bourgmestre de la ville de Liège, a déploré l’événement qui s'est déroulé lors du Clasico dimanche.  Des supporters ont en effet accueilli leur ancien capitaine Steven Defour avec une banderole sur laquelle le joueur se fait décapiter.

Si la direction du club liégeois affirme avoir été piégée par ses supporters, le bourgmestre de Liège s'est montré particulièrement mécontent sur les ondes de la RTBF, dans l'émission Complètement Foot.

Pour Willy Demeyer, le président du Standard (Roland Duchâtelet) et le vice-président (Bruno Venanzi) étaient les "premiers surpris", mais il condamne fermement cet acte. Car pour lui, "l'incitation au meurtre et à la haine est pénalement répréhensible".



Le bourgmestre va-t-il alors porter l'affaire plus loin? "On peut considérer qu'il y a infraction. Une plainte? Commençons par une explication. Il faut rappeler certaine limites", a-t-il déclaré sur Vivacité.


Mais une chose est certaine: cet événement ne raffermira pas les liens entre le Standard et la ville de Liège. Car, comme l'assure l'homme politique socialiste, "la sécurité au Standard coûte beaucoup d'argent à la Ville. Là, c'est une entorse à la confiance qui était en place qui vient d'être commise."


La polémique est donc loin d'être close...