Marc Wilmots jouera avec un attaquant de pointe contre la Croatie mardi pour le deuxième match de qualification de la Belgique en vue du Mondial-2014 au stade Roi Baudouin. "Vous voyez, je vous le donne en primeur, je jouerai avec un attaquant grand et fort en pointe", a lâché le sélectionneur des Diables Rouges avec un large sourire dimanche à l'issue de l'entraînement.

"J'en ai trois dans mon noyau", a ajouté Marc Wilmots à l'issue d'une séance d'1h15 au centre d'entraînement d'Anderlecht à Neerpede. "Et avec un numéro 6 petit et costaud ?", lance un journaliste. "C'est possible", répond l'entraîneur fédéral faisant référence à Steven Defour pour, peut-être, contrer Ivan Modric, le stratège croate qui va se dresser sur la route des Diables Rouges. "Mais attention, celui qui résume la Croatie à Modric n'y connaît rien. Je peux vous citer 7-8 joueurs dans leurs rangs qui ont la classe internationale. C'est du niveau de l'Angleterre ou des Pays-Bas. Je n'ai pas encore mon équipe. Il peut se passer beaucoup de choses d'ici mardi, une blessure, un malade, j'ai déjà tout vu. J'ai énormément de possibilités."

La séance dominicale n'a pas été trop intense, "elle le fut hier (samedi), et nous devons garder de la fraîcheur pour mardi", justifie Marc Wilmots qui a du se passer de Christian Bentenke, au repos par prudence pour une légère contracture. "Il sera au poste demain (lundi)."

Ils étaient une petite centaine de supporters à l'entraînement des Diables Rouges dimanche matin au centre d'entraînement d'Anderlecht à Neerpede. Si Romelu Lukaku et Vincent Kompany sont passés dans les mains des soigneurs avant une séance d'1h15, Christian Bentenke (légère contracture à l'aine), était au repos. Par prudence.

Vingt-cinq minutes d'échauffement, une séance d'exercices de débordement suivis de centres durant une bonne demi-heure et un jeu de passe à dix pour terminer, le devoir dominical n'a pas été trop intense "pour préserver de la fraîcheur", a justifié Marc Wilmots

Dries Mertens: "nous avons une équipe pour faire le jeu"

Pourvoyeur de ballons et auteur d'un excellent match contre le pays de Galles vendredi (0-2) en ouverture des qualifications pour le Mondial-2014, Dries Mertens évolue en pleine confiance avec les Diables Rouges. Il sera confirmé à son poste par son sélectionneur mardi face à la Croatie. Marc Wilmots l'a clairement dit dimanche après l'entraînement.

"Prendre les 3 points au pays de Galles était le plus important", rappelle Dries Mertens. "On veut faire la même chose mardi, même si la Croatie s'annonce comme le concurrent le plus coriace de notre groupe peut-être. Maintenant, il ne faut pas trop regarder l'adversaire, un peu comme dans la mentalité néerlandaise, et se baser sur nos qualités."

Le discours a bien changé au sein de la jeune génération des Diables Rouges qui réclame de faire le jeu. "On a les joueurs pour avoir le ballon dans les pieds. On n'a pas une équipe pour défendre, et ne jouer que le contre", ajoutait le stratège du PSV Eindhoven. "Mais contre la Croatie, il faudra hausser notre niveau de jeu tant offensivement qu'en défense. Dans cette optique, avoir tenu le "0" vendredi au pays de Galles est aussi quelque chose de très important." Confirmé par son sélectionneur dans son rôle après sa prestation de vendredi, Dries Mertens avouait que "la concurrence est très grande, et j'essaie de toujours donner le meilleur de moi-même. Plus je ne sais pas."

Steven Defour: "La Croatie a le plus de qualités individuelles"

Si ni le principal intéressé, ni Marc Wilmots n'ont voulu le confirmer explicitement, Steven Defour devrait débuter la partie face à la Croatie.

Nous n'avons pas encore parlé de la Croatie, ce sera pour demain (lundi) et mardi", a expliqué Steven Defour. "Nous nous sommes d'abord concentrés sur la récupération. Il n'y a pas de pression supplémentaire pour ce match, mais on sait que l'on joue à la maison et que l'on veut prendre les trois points. Je suis prêt à remplir la mission que me confiera le coach. Pour défendre sur Modric, c'est un joueur en pleine confiance, ou une autre. C'est à lui de voir dans l'intérêt de l'équipe. Je ne sais pas ce qu'il a en tête."

Le week-end a d'abord été marqué par la récupération après les efforts déployés en terre galloise. "Il sera temps de penser demain à la Croatie. C'est une bonne équipe, qui sait jouer au ballon", estime encore le joueur de Porto.

"C'est notre adversaire principal qui compte sans doute le plus de qualités individuelles. Il ne leur pas manqué grand-chose pour passer au 2e tour à l'Euro. La Croatie dispose de beaucoup d'expérience dans les grands rendez-vous, que ce soit en Coupe du monde ou dans un championnat d'Europe."