L'ancien sélectionneur des Diables, de l'Iran et la Côte d'Ivoire était l'invité de "Footissime", le talk de RMC Sports, ce mercredi.

L'occasion pour le Taureau de Dongelberg de faire valoir son franc-parler. Il s'est notamment montré loquace à propos d'Hazard et De Bruyne: "Lors du 3-4 au stade de France, j'ai dû mettre un milieu de terrain Witsel-Fellaini-Nainggolan. Ce milieu était pour moi la meilleure option contre une grosse équipe. Alors tu mets Hazard à gauche et De Bruyne à droite, ce qui n'est pas un problème car ils savent tous les deux percuter. Contre une opposition moins rude, tu peux te permettre de reculer De Bruyne à côté de Witsel pour lancer les actions. Mais contre un gros moteur, il faut un gros milieu de terrain. S'ils ont de l'ego ? Ce sont des crèmes. J'ai eu plus de problèmes avec l'ego de certains journalistes qu'avec celui des Diables. Des médias voulaient opposer certains Diables, notamment entre presses flamande et wallonne. C'est le charme de la Belgique... mais on avait prévenu les joueurs que la presse ferait ça et ils en rigolaient entre eux."
[[ Type de media ne pouvant pas être visualisé ici ]]
Avant ça, Wilmots s'était prêté à l'exercice du "prompteur", en complétant des phrases pré-écrites lors de sa présentation aux téléspectateurs. L'occasion de tacler Dugarry, d'évoquer son passage à Bordeaux, son avenir, le "seum" et évidemment de parler des Diables.