Marc Wilmots peut se réjouir de la première partie de campagne des Diables Rouges en qualifications pour le Mondial 2014. Lors des quatre premiers matchs, le sélectionneur national et son équipe ont réussi à totaliser dix points, se hissant en tête du groupe A en compagnie de la Croatie.

L'entraîneur fédéral reste néanmoins les deux pieds sur terre et ne modifie en rien son discours des derniers jours. "Nous ne sommes encore nulle part, personne n'est irremplaçable et nous disposons de réservistes qui sont capables de faire la différence", a répété Wilmots mercredi en conférence de presse au siège de l'Union Belge de football.

Après cette première période en tant qu'entraîneur principal, Wilmots a toutefois déjà pu tirer quelques conclusions. "Je n'ai pas l'intention de beaucoup modifier ma sélection, même lors des deux prochains matchs amicaux. Contre la Roumanie et la Slovaquie, je me contenterai donc de faire tourner mon noyau."

Wilmots tiendra naturellement compte des joueurs absents sur blessures. Comme Marouane Fellaini, au sujet de qui il a été très clair: "S'il est en forme et qu'il joue bien dans son club, il est pour moi titulaire."

Le système de jeu des Diables semble aussi plus ou moins fixé. "Les quatre arrières plus le numéro six, Witsel donc, doivent s'occuper de garder le nul, pour les autres il s'agit de penser à marquer. La reconversion est très importante. Si elle est bien exécutée nos adversaires sont pris à la gorge. Cela a très bien fonctionné contre l'Écosse. C'est surtout physiquement que mes joueurs ont fort progressé. Mais il nous reste encore six matchs difficiles et les joueurs le savent", a ajouté Wilmots.