Tous les joueurs étaient présents ce mardi après-midi à l'exception de Thomas Meunier, Vincent Kompany et Jason Denayer.

Ce mardi après-midi, les Diables rouges ont participé à leur premier entraînement avant les deux derniers matchs qualificatifs pour la phase finale de l'Euro 2016 contre Andorre et Israël dont le premier pourrait suffire à décrocher un billet pour la France, en cas de victoire ce samedi soir dans la Principauté.

Tous les hommes de Marc Wilmots étaient présents lors de cette première séance, à l'exception de Thomas Meunier, Vincent Kompany et Jason Denayer. Si l'absence du Brugeois ne trouve guère d'explication pour l'instant, celles de Kompany (qui n'a qu'une petite chance de jouer contre Israël mardi prochain) et Denayer (légèrement touché au genou ce week-end avec Galatasaray) étaient attendues.

Incertain depuis qu'il fut touché à la cuisse lors de la confrontation avec Gand en Champions League, Nicolas Lombaerts s'est bel et bien entraîné avec le groupe.

Wilmots: "Je ne veux plus de longs ballons comme contre Chypre"

Le sélectionneur fédéral a donné plus d'explications sur les absences du jour. "Kompany a reçu l'autorisation de travailler individuellement jusqu'à dimanche. Meunier n'est pas sorti. C'est une mesure de précaution pour son genou. Idem pour Denayer."

Marc Wilmots a été clair: il ne veut plus revoir ce qu'il a vu contre Chypre. "On a fait un petit debriefing du match contre Chypre. Je leur ai dit: je ne veux plus de longs ballons !"

En ce qui concerne la tactique et le onze qu'il a alignera face à la plus faible équipe du groupe, le sélectionneur reste flou. "Du temps de jeu pour Kums ou Depoitre? J'ai mon idée en tête. Je ne donne pas de cadeaux. Je ne veux pas donner du temps de jeu à Kums et Depoitre pour les tuer après".

Le terrain synthétique va influencer les choix de Marc Wilmots. "Je prendrai les profils qui seront les meilleurs sur cette surface. Je ne préfère pas m'entraîner sur un synthétique car c'est dangereux. Après le synthétique au Kazakhstan, Fellaini et Van Buyten ne savaient plus marcher".