Être heureux n’a pas empêché Marc Wilmots d’être également très lucide dans son analyse.

“Ce n’est que le troisième match de la campagne de qualification “, tempéra le sélectionneur fédéral. “On peut savourer cette victoire ce soir parce que c’était un match très difficile sur un terrain très lourd. On a dépensé beaucoup d’énergie. On devra récupérer des efforts fournis et on aura besoin de nos 50.000 spectateurs pour battre l’Ecosse mardi. Sept points sur neuf c’est un bon départ mais nous ne sommes pas encore au Brésil. Ce qui me fait plaisir, c’est que cette équipe évolue. J’ai vu un très bon triangle au milieu de terrain avec un bon Dembele mais je ne veux pas citer un seul nom parce qu’ils ont tous joué avec énormément d’agressivité et de solidarité.”

L’ancien Diable voulait aussi mettre en avant la bonne deuxième mi-temps de ses ouailles.

“J’ai trouvé la deuxième mi-temps excellente. Je m’attendais à un début de match difficile. La sortie de Hazard ? Je sentais que c’était le bon moment de le remplacer. Je connais bien Dries Mertens et je sais de quoi il est capable quand on le fait monter au jeu. Eden a perdu quelques ballons, c’est vrai, mais comme les autres, il a travaillé. Chaque joueur s’est arraché pour décrocher ces trois points. J’ai entendu que la Croatie a gagné sur une grosse erreur du gardien de la Macédoine. Les petits détails joueront dans la course à la qualification. Dès demain (lisez : samedi), on doit déjà se focaliser sur le match de mardi contre l’Écosse.”