En principe, Marc Wilmots devrait remplacer Georges Leekens pour les matches contre le Monténégro (25 mai) et l’Angleterre (2 juin). Mais ce n’est pas sûr qu’il sera à la barre. Selon certaines rumeurs, il ne serait pas enthousiaste à l’idée de coacher les Diables pour deux matches avant d’éventuellement se faire remplacer, d'après La Dernière Heure.

Hier, Wilmots était à Anderlecht-Standard. “Je viens d’apprendre la nouvelle” , nous a-t-il dit vers 13h30. “Je n’ai pas trop de commentaires à faire. Sauf que je suis un homme libre.”

Un homme libre ? Wilmots a quand même un contrat à la Fédération... “Oui, mais j’ai une clause qui stipule que je peux partir dès que l’entraîneur principal s’en va. Je n’ai donc pas dit que je pars, mais j’ai le choix. Je veux éviter de devoir travailler avec un entraîneur qui ne partage pas la même philosophie que moi.”

Wilmots devient un grand candidat pour le poste de T1 . Parmi les joueurs, il y en a beaucoup qui opteraient pour lui. Mais est-il prêt à occuper cette fonction ? “C’est aux patrons de la Fédération de choisir le candidat idéal. Pour le reste, pas de commentaires.”

Et le fait que Leekens ne l’ait pas mis au courant ? “Il est vrai que je suis surpris par la nouvelle, mais je n’en veux pas à Leekens. Parfois, cela va si vite dans le football qu’on n’a pas le temps de contacter qui que ce soit. Je me rappelle que la presse était au courant de mon transfert à Bordeaux avant mon propre père.”

"Nous communiquerons en temps voulu sur le nom du nouveau sélectionneur"

La devise était la même pour tout le monde lundi matin à l'Union belge de football (URBSFA): pas de commentaires sur le départ de Georges Leekens vers le Club de Bruges ni sur l'identité de son successeur. "Nous communiquerons quand il y aura quelque chose à communiquer", a déclaré Steven Martens, le secrétaire général de la fédération.

François De Keersmaecker, président de la fédération présent pour une conférence de presse sur l'état des lieux du football francophone, n'a pas voulu réagir au départ de Leekens. "Je l'ai suffisamment fait hier", a-t-il déclaré. "Ce qui s'est passé hier m'a profondément touché, j'ai vécu des moments très difficiles. Mais il y a aujourd'hui une conférence de presse sur le football francophone, donnons-lui l'attention qu'elle mérite."

Egalement interrogé par les journalistes, le secrétaire général de la fédération Steven Martens est allé dans le même sens. "Nous communiquerons quand il y aura quelque chose à communiquer. Je comprends que vous fassiez votre travail, mais c'est pareil pour nous. Il y a des solutions pour le court terme et des solutions pour le plus long terme", a-t-il conclu.

On ignore donc qui annoncera la sélection belge mardi pour les matchs amicaux, face au Monténégro (25 mai) et l'Angleterre (2 juin), préparatoires à la campagne de qualifications pour la Coupe du monde 2014 au Brésil.