Comme Anderlecht vendredi soir face à Waasland-Beveren, le Zenit s’est rassuré en championnat hier après-midi contre le Kuban Krasnodar, sans briller pour autant, avant l’importantissime rencontre de Ligue des Champions à Saint-Pétersbourg mercredi.

Dans un stade Petrovski démodé mais réchauffé par les chants continus de l’un des deux virages, les équipiers de Witsel (Aksel Vitsel sur la feuille de match) et Lombaerts, tous les deux titulaires, n’ont pas brillé mais ont assuré l’essentiel en prenant les trois points face au club d’Igor Lolo (ex-Beerschot et Genk). Un penalty consécutif à une faute de main que Kerzakhov, meilleur buteur de l’histoire du club, a mis au fond tranquillement quelques secondes avant la pause. Qu’on se le dise au Sporting, le Zenit, lui, ne loupe pas ses coups de réparation…

Face au sixième du championnat, le Zenit ne s’est pas créé énormément d’occasions mais a affiché une belle solidité défensive. Besnik Hasi et Geert Emmerecht, présents dans le stade hier, l’auront remarqué. Les arrières latéraux, plutôt bons offensivement, semblent cependant perfectibles en perte de balle. Jovanovic et Bruno pourraient en profiter sur les flancs mercredi.

Les deux espions de John van den Brom auront probablement également noté que les Diables de Saint-Pétersbourg se portent à merveille. Lombaerts est le patron de la défense tandis que Witsel, à nouveau dans un rôle de milieu défensif, est déjà adoré par les supporters. Il a eu droit à deux standing ovation lors d’un festival technique et d’une frappe surpuissante qui s’est écrasée sur le poteau. Ils sont tous les deux restés nonante minutes sur la pelouse.

L’autre dangereuse arme russe se nomme Hulk. Le Brésilien, transféré pour 55 millions de Porto, peut faire très mal par sa vitesse et sa puissance, même si son jeu est très stéréotypé. La défense anderlechtoise devra être sur ses gardes face à cette montagne de muscles.

Bref, même si on pouvait s’y attendre, la confirmation est là : Anderlecht risque de souffrir en Ligue des Champions mercredi au Petrovski.