Axel Witsel, Youri Tielemans et Thomas Foket étaient les trois Diables désignés pour les interviews avant le premier entraînement de ce lundi. Découvrez leurs réactions en vidéos.

Alors qu'il a perdu face au Terek Grozny ce dimanche, Axel Witsel était bien présent à l'entraînement de ce lundi. Avant de fouler le pré aux côtés de ses équipiers d'équipe nationale, il s'est exprimé à notre micro. L'occasion pour lui de se remémorer la dernière confrontation avec les Pays-Bas: "Le 4-2 du dernier match avait été un déclic pour nous et il nous avait lancé dans l'ère Wilmots. C'est vrai que c'est un peu plus qu'un match amical, même s'ils n'ont plus la même équipe qu'avant. Ils sont dans une phase de reconstruction mais il faudra les respecter et se préparer au mieux pour l'Estonie." 

Après avoir évoqué le retour aux affaires de Vincent Kompany, l'ex-Standarman est revenu sur son transfert avorté à la Juventus: "Ca fait plaisir qu'un club comme la Juve ne me lâche pas mais je ne me pose pas trop de questions pour savoir si je rejoindrai Turin en janvier ou en juin. Ce sera effectivement le cas, reste à savoir quand…"



Tielemans et Foket sont "là pour apprendre"

Youri Tielemans est également passé par la case interviews: "Si le sélectionneur m'apprécie ? Apparemment oui, mais il faut le lui demander. J'évolue petit à petit, j'en suis content. J'espère jouer, obtenir quelques minutes de jeu. Ce serait bien pour mon évolution. Je suis là pour écouter, apprendre et me montrer aux yeux des autres joueurs et de l'entraîneur. L'absence de Nainggolan ? je n'ai rien à dire à ce sujet, c'est le sélectionneur qui fait ses choix."


Thomas Foket connaît sa première sélection et tient un discours assez semblable à l'Anderlechtois: "Je suis un peu excité de m'entraîner avec ce groupe et j'ai envie de montrer ce que je vaux. Quand je regarde le groupe, je pense "qu'est-ce que je fais ici ?" mais je suis content de la confiance du coach. Je vais déjà essayer d'apprendre des choses au contact des autres joueurs et de jouer mon jeu aux entraînements, sans stresser. C'est vrai que je connais bien le système, je sais comment ça fonctionne donc ça ne sera pas trop difficile pour moi de m'y adapter. C'est vrai que c'est un système compliqué à assimiler mais une fois que l'on sait ce qu'on doit faire, c'est très intéressant, notamment au niveau du pressing."