Victorieux contre Lokeren alors que ce n’était plus arrivé depuis le 8 novembre, le Standard espère être relancé. "Cette victoire a fait du bien à tout le monde, déclare Axel Witsel. Elle est importante pour le moral. Quand on est bien dans sa tête, le reste suit."

Les Liégeois devront confirmer leur sortie de crise ce soir contre le Cercle. "On ne peut plus se permettre de faux pas. Un match nul contre le Cercle ne serait pas suffisant. Vu notre situation, quel que soit le match, on doit s’imposer. Les matches contre le Cercle sont toujours difficiles. On a souvent du mal à s’imposer là-bas. Mais si on monte sur le terrain avec le même état d’esprit que contre Lokeren, on ne peut faire que des choses positives."

Le Standard devra s’aligner sans Nicaise et De Camargo, suspendus. De quoi conférer au jeune Liégeois un rôle plus important encore. "Les milieux de terrain ont toujours un rôle important à jouer. Je suis un joueur plus offensif que défensif, peut-être aurais-je l’occasion de m’exprimer dans un rôle plus avancé en l’absence d’Igor."

Axel pourrait même revêtir le brassard de capitaine ce soir. Defour, De Camargo, Jovanovic et Marcos sont absents. Si Laszlo Bölöni décide de ne pas titulariser Sarr, comme ce fut le cas samedi dernier, le Soulier d’or ferait figure d’incontournable. "Ce n’est pas important, coupe-t-il. L’important, c’est de prendre les 3 points."

Il faut dire que, malgré son âge, Axel doit déjà jouer un rôle de guide pour bon nombre de ses coéquipiers. "C’était plus facile lorsque j’ai commencé. Des Conceiçao et des Rapaic étaient là pour nous encadrer. Ce n’est plus le cas dans notre jeune équipe. Avec Sarr et d’autres, j’essaie d’épauler au maximum mes jeunes équipiers."