TOURNAI Marc Wuyts, à la fin de la rencontre, ne pouvait qu'être fier de ses ouailles. Le mentor local expliquant: «Nous avons vécu quelque chose de grand. Nous avons pu rivaliser physiquement alors que l'on aurait pu s'écrouler mais on est quand mê- me passé à côté de quelque chose de grand. Maintenant, nous devons redescendre sur terre car il nous reste un championnat à finir.»

Gonzague Van Dooren, le régional de Genk, affichait un grand sourire à la sortie des vestiaires, conscient que son équipe s'en est bien sortie: «Nous avons été surpris par la réplique proposée par Tournai. On prend un but dès le début de la rencontre et là on s'est rendu compte que cela allait être chaud. Ils ont joué bien organisé et nous, nous avons eu du mal sur ce terrain, pas très large. Nous n'étions jamais à l'abri d'un contre et finalement, je pense que l'expérience a payé. Cela fait depuis le début de la saison que nous cherchons notre jeu mais au- jourd'hui le plus important restait la qualification.»

© Les Sports 2005