Youri Tielemans devra sans doute retourner sur le Rocher. Pour mieux en repartir.

Cette fois, le King Power Stadium n’a pas eu l’occasion d’entonner le chant à sa gloire pour mieux lui supplier de rester. Comme ses partenaires, Youri Tielemans a longuement salué les supporters de Leicester à la fin du dernier match de la saison. Sachant que son avenir reste enveloppé d’un voile d’incertitudes.

Puisque son prêt n’était pas assorti d’une option d’achat, le Diable est parti pour rentrer à Monaco. Ce qu’il a confirmé : "Je m’attends à retourner à Monaco cet été, sauf si quelque chose bouge", a-t-il expliqué. "Mais pour le moment, il n’y a rien."

Parce que le club de la Principauté cherche d’abord à se sauver, lui qui, à deux journées de la fin, a vu Caen, actuellement barragiste, revenir à sa hauteur. En attendant, tout est bloqué, dans le sens des départs comme des arrivées.

Face à cette situation , Tielemans a exprimé du bout des rêves un souhait : "Quand les choses vont bien, vous voulez qu’elles restent en l’état."

Tout en rappelant ensuite cette réalité : "Je ne sais pas ce que Monaco va demander."

Cet hiver, les Monégasques avaient fait comprendre aux différents acteurs du marché qu’ils valorisaient leur milieu à hauteur de 45 millions d’euros dans le cadre d’un éventuel transfert. Un prix qui, vu les belles prestations du Bruxellois, trois buts et cinq passes décisives en treize apparitions, n’a certainement pas baissé.

Et si plusieurs clubs anglais comme Tottenham ou Manchester United suivent le joueur de longue date sans avoir formulé d’offre, Leicester possède un atout dans sa manche en la personne d’Adrien Silva.

Prêté à Monaco, le Portugais s’y est relancé. Et se verrait bien y rester.