La Juventus s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des champions de football en écartant le Real Madrid (2-0 a.p.), grâce à Trezeguet pour arracher la prolongation, puis Zalayeta pour assommer les Madrilènes, mercredi à Turin.

Comme en demi-finale 2003, le Real n’a pas su préserver son avance du match aller (victoire 1-0). La saison des Merengues, à 8 pts du FC Barcelone en Liga, est presque déjà finie malgré un budget colossal et des stars à la pelle.

A la pause, alors que le Real n’avait pas cadré un seul tir, le stadio delle Alpi pouvait vraiment croire aux chances de la Juve. La «vigilance» défensive voulue par Capello était de mise: Buffon n’avait fait que tirer des six-mètres, et, de leur côté, Ronaldo et Raul, muselés par Thuram et Cannavaro, étaient presque introuvables.

La suite montrait que le Real n’était pas venu pour marquer, contrairement à ses discours d’avant match, mais pour défendre son but d’avance. Raté, puisque Trezeguet (75e) permettait aux bianconeri d’entretenir l’espoir en prolongation.

Ibrahimovic manquait même le KO en fin de temps réglementaire, sur une feinte de Trezeguet qui le laissait face au but de Casillas, mais sa frappe s’envolait (89e). Le Suédois avait déjà buté à bout portant sur Casillas après un service astucieux de Zalayeta (6e).

Etrangement à l’entame de la rencontre, la Juve, alors qu’elle courrait après le score de l’aller (0-1), avait laissé le Real faire le jeu. A elle les occasions, aux Madrilènes la possession du ballon.

Helguera, buteur à l’aller, jouait cette fois les pompiers de service - acrobatiquement - après un centre de Pessotto (22e). Plus tard, Zalayeta se couchait sur un centre de Camoranesi, plaque tournante de la Juve en absence de Pavel Nedved, mais sa reprise s’avérait un peu haute (25e).

A mesure que le Real s’éteignait, la Juve reprenait le fil du jeu, avec un Ibrahimovic dans tous les coups grâce à ses qualités de remiseur. Ronaldo sortait néanmoins de sa léthargie sur un tir enveloppé non cadré (40e): le «vrai» Ronaldo aurait normalement célébré le 13e but de sa carrière en C1.

Le Brésilien faisait toutefois démonstration de son exceptionnelle vitesse sur une percée plein champ, «grillant» Thuram et Cannavaro pour finir par un tir croisé sur le poteau (51e). Le stade sifflait le choix de Capello de remplacer Del Piero par Trezeguet. C’est pourtant le Français qui débloquait la situation.

Sur un énième centre de Camoranesi, remis de la tête par Ibrahimovic, «Trezegol» marquait d’une reprise acrobatique (75e). Un geste extraordinaire qui déclenchait la folie du delle Alpi. Beckham et Zidane étaient sortis côté madrilène: objectif prolongation.

Avec un coup franc aux 25 m, Roberto Carlos faisait toutefois frissonner le stade (84e), avant que le manque de réalisme d’Ibrahimovic envoie les deux équipes en prolongation.

Zalayeta plaçait une belle reprise à côté (96e) mais les occasions étaient moins nettes des deux côtés. Tacchinardi et Ronaldo s’échangeaient des coups et voyaient rouge (112e). Dans la foulée, alors que l’on se dirigeait vers les tirs au but, une frappe du droit de Zalayeta,a près un mauvais dégagement de Raul Bravo, crucifiait le Real (116e), KO debout.

Résultats des 8e de finale retour de la Ligue des champions de football:
Mardi: retour aller
(+) Chelsea (ENG) - FC Barcelone (ESP) 4-2 1-2
(+) Milan AC (ITA) - Manchester United (ENG) 1-0 1-0
(+) Lyon (FRA) - Werder Brême (ALL) 7-2 3-0
Mercredi:
(+) Juventus Turin (ITA) - Real Madrid (ESP) 2-0 ap 0-1 Bayer Leverkusen (ALL) -
(+) Liverpool (ENG) 1-3 1-3 Monaco (FRA) -
(+) PSV Eindhoven (PBS) 0-2 0-1 Arsenal (ENG) -
(+) Bayern Munich (ALL) 1-0 1-3
La rencontre Inter Milan (ITA) - FC Porto (POR) aura lieu le mardi 15 mars (19h45 GMT).