ENTRETIEN

Herman Van Holsbeeck, quel est votre sentiment avec ce 0 sur 6 en Ligue des Champions?

Nous sommes déçus au niveau des résultats. C'est clair que ce n'est pas à la hauteur de nos espérances. Mais tant à Chelsea que contre le Betis, nous avons fait le maximum de nos possibilités pour prendre des points. Mercredi, à domicile, nous avons joué pour gagner, dans l'objectif d'accrocher la troisième place. Cela aurait pu être 0-2 à la mi-temps? Cela aurait aussi pu être 2-0 à l'heure de jeu... Mais quand on ne concrétise pas à ce niveau, on sait que la moindre erreur se paie «cash». Il faut rester humble: jusqu'ici, nos deux adversaires sur la scène européenne étaient plus forts que nous.

Anderlecht n'avait-il pas réalisé les transferts nécessaires pour être compétitif à ce niveau?

Il ne faut pas se leurrer: il y a un problème avec le championnat belge. Anderlecht est toujours le meilleur club en Belgique, avec Bruges, mais n'a pas l'habitude de jouer des matches de niveau européen. La compétition belge accuse un gros retard sur les autres compétitions européennes. C'est pareil pour le Club et les autres équipes qui jouent la Coupe d'Europe. Cela fait des années que notre président demande une nouvelle formule pour le championnat belge.

D'autres équipes évoluent aussi dans de petits championnats mais prennent des points.

Oui mais où seront-elles la saison prochaine? Nous, nous jouons la Ligue des Champions pour la troisième saison consécutive. Depuis trois ans, nous nous retrouvons parmi les 32 meilleures équipes européennes. Et ce malgré notre budget qui se situe à la 200e place du «ranking» européen. Mon objectif, en tant que manager, c'est de participer à la C 1 chaque année. Et, au fur et à mesure, de peaufiner le recrutement et d'effectuer les transferts judicieux pour attirer des joueurs qui nous aideront à rivaliser avec nos adversaires.

C'était déjà le cas cette année, non?

Oui mais quand on s'habitue à jouer des matches du niveau belge, on éprouve des difficultés à être au «top» sur un match européen. Proto a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui. Et Goor a fait le match qu'il fallait. Mais pour être compétitif, il faut toute une équipe en forme. Pour ce qui est de Serhat, il a montré qu'il avait les qualités pour élever le niveau de jeu d'Anderlecht.

Le bilan en fin de C 1 pourrait, lui, être à nouveau de 0 sur 18...

Un nouveau 0 sur 18? Le risque n'est pas à exclure. Mais il y a encore moyen de prendre des points. Notamment à domicile. On va faire douter Liverpool comme on a fait douter le Betis. Et puis, lors des derniers matches, certaines équipes seront peut-être déjà qualifiées. Mais c'est vrai que la troisième place s'est déjà éloignée.

© Les Sports 2005