Zinedine Zidane, sanctionné pour défaut de diplôme, a été autorisé vendredi à continuer d'exercer ses fonctions d'entraîneur de la réserve du Real Madrid, en attendant une décision sur le fond de la part du Tribunal administratif du sport (TAD) espagnol, a annoncé le club madrilène.

Zidane a obtenu du TAD que soit appliqué un caractère suspensif à la sanction de la fédération espagnole de football (RFEF), qui avait suspendu lundi pour trois mois le technicien de 42 ans, considérant qu'il ne possédait pas les diplômes requis pour diriger le Real Madrid Castilla.

"Le TAD a concédé la mesure de suspension provisoire demandée par le club, ce qui permet (...) aux entraîneurs du Real Madrid Castilla, Santiago Sanchez et Zinedine Zidane, d'exercer leur activité professionnelle jusqu'à ce que soit tranché le recours formulé par le Real Madrid contre la décision du Comité d'appel" de la RFEF, a écrit le club merengue dans un communiqué.

Cette décision du Tribunal administratif du sport est une première victoire pour Zidane: le Real avait auparavant été débouté de son recours déposé cette semaine devant le Comité d'appel de la RFEF, ce qui a poussé le club à porter l'affaire devant le TAD.

Cette instance, mise sur pied au début de l'année, est l'organe compétent en Espagne pour examiner "l'activité des fédérations en matière de dopage, de discipline sportive et de garantie de la légalité des processus électoraux", comme le précise son site internet.

Zinedine Zidane est accusé de ne pas disposer du titre de niveau 3 nécessaire pour entraîner en Segunda B, la troisième division espagnole, et de se servir de son collègue Santiago Sanchez comme d'un prête-nom, une situation courante en Europe, mais susceptible de sanction selon les règlements espagnols.

Selon le quotidien As, Zidane est en cours d'obtention de ce diplôme, qu'il devrait valider au printemps.

Après l'annonce de la sanction lundi, le Real Madrid a promis d'employer "toutes les voies légales" pour contester la décision de la RFEF. Le club s'est défendu en assurant que "ZZ" était "habilité par la Fédération française de football (FFF) pour exercer en tant que premier entraîneur dans la catégorie dans laquelle il se trouve au Real Madrid Castilla".

La FFF elle-même a apporté son soutien mardi au technicien français, assurant que "les règlements de l'UEFA permettent à un entraîneur en cours de formation d'exercer son métier".