Il y a quelques jours encore, imaginer Eden Hazard revenir à temps, et en forme, pour participer à l’Euro avec les Diables semblait improbable. Il faut dire que depuis son transfert chez les Merengues, le Brainois enchaîne les galères et les blessures.

Arrivé à l’été 2019 au Real Madrid, il n’a disputé que 36 matchs, toutes compétitions confondues. Cette saison, il n’a pris part qu’à 14 rencontres (3 buts), la dernière en date face à Elche, le 13 mars, où il avait eu droit à 15 petites minutes avant, d’une fois encore, rejoindre l’infirmerie de la Maison Blanche qu’il connaît par cœur.

En cause : une blessure au psoas qui a fait polémique entre les Diables rouges et le Real Madrid, les Espagnols souhaitant qu’Eden évite la case opération afin d’être prêt pour la fin du championnat alors que du côté belge, l’idée était d’opérer le meneur des Diables afin qu’il soit opérationnel pour l’Euro.

Finalement, aucune opération n’a été programmée et son indisponibilité avait été fixée à plusieurs semaines.

Alors ce vendredi, quand il a débarqué sur la pelouse madrilène, en compagnie de ses coéquipiers, la surprise était de taille.

"Nous n’avons pas de plan avec Eden Hazard ", précisait tout de même Zinédine Zidane vendredi en conférence de presse. "Nous prenons les choses au jour le jour. Nous n’allons pas forcer quoi que ce soit. Nous allons faire un pas à la fois. S’il revient dans trois jours, tant mieux. Si c’est dans dix jours, très bien. Il va beaucoup mieux et nous sommes heureux parce qu’il est avec l’équipe."

Trop court bien évidemment pour la réception d’Eibar ce week-end en championnat, le Brainois pourrait par contre faire son retour sur une feuille de match en Ligue des champions mardi prochain face à Liverpool. Des Reds qui lui réussissent plutôt bien puisqu’en 18 confrontations (avec Chelsea et Lille), il leur a planté sept roses.

Mais chaque chose en son temps. Avant de penser à voir Eden Hazard retrouver le chemin des filets, laissons-lui le temps de retrouver celui des pelouses et du rythme. Car entre être de retour à l’entraînement et jouer un match de Ligue des champions avec l’intensité qu’on lui connaît, il y a un monde. Reste qu’Eden est bien sur la voie du retour et rien que ça, c’est une bonne chose.

Thibaut Courtois n’est d’ailleurs pas étonné de ce come-back précoce et inattendu après un passage entre les mains expertes de Lieven Maesschalck à Tubize il y a quelques jours. "Après sa blessure précédente, il a eu quelques jours difficiles, mais cette fois, je vois qu’il travaille très dur chaque jour à l’entraînement. Il est sûr d’être plus en forme que jamais."

On ne peut que l’espérer. Croisons les doigts...