Le meneur de jeu de l’équipe de France de football, Zinédine Zidane, annoncera jeudi sa décision de renoncer à 32 ans et après 93 sélections à l’équipe de France, lors d’une interview qu’il accordera dans l’après-midi à la chaîne de télévision câblée Canal Plus, affirment jeudi matin le quotidien sportif L’Equipe et le quotidien parisien Aujourd’hui en France.

«Le meneur de jeu de l’équipe de France depuis dix ans, le double buteur de la finale de la Coupe du monde 1998 face au Brésil (3-0), l’inspirateur génial et brillant du triomphe de l’Euro 2000 annoncera ce soir qu’il quitte l’équipe de France», écrit le quotidien sportif.

«Tout juste pourra-t-il laisser une dernière porte ouverte en envisageant par exemple de donner un dernier coup de main, uniquement dans l’intérêt supérieur du football français si d’aventure les bleus en avaient réellement besoin», ajoute L’Equipe, qui ne cite aucune source.

Le directeur général de Canal Plus, Michel Denisot, avait annoncé mercredi la diffusion jeudi soir d’une interview du meneur de jeu des bleus, à réaliser dans l’après-midi à Madrid, dans laquelle il annoncera «sa décision concernant son avenir au sein de l’équipe de France».

Le joueur avait indiqué vouloir «réfléchir encore» à son avenir en équipe de France peu après une rencontre, la semaine dernière à Madrid, avec Raymond Domenech, le nouveau sélectionneur national, qui lui avait proposé d’être un «relais pour la jeune génération, au moins pour les premiers matches».

Mais ce rôle a été refusé par le stratège du Real Madrid qui «à 32 ans ne se sentait pas l’âme d’un intermittent», selon Aujourd’hui en France, pour qui «Zinédine Zidane et l’équipe de France c’est désormais de l’histoire ancienne».

«Selon nos informations, il a été sensible à l’argumentaire de Domenech», ajoute le journal. «A chaud il a même été tenté de peser le pour et le contre. Mais dès le lendemain (de l’entretien) son choix était fait irrévocable. La possibilité de disputer seulement certains matchs éliminatoires n’était pas vraiment satisfaisante à ses yeux». Selon le quotidien, seule la nomination de Laurent Blanc, un autre des héros de l’épopée des bleus à la coupe du monde 1998, comme sélectionneur «aurait pu bouleverser la donne».

Si Zidane confirme son retrait définitif dans la soirée sur Canal Plus, il sera le quatrième membre de l’équipe championne du monde il y a six ans à annoncer sa retraite internationale depuis l’échec de l’équipe de France à l’Euro 2004 en juin au Portugal après les défenseurs Marcel Desailly (35 ans, 116 sélections), Lilian Thuram (32 ans, 103 sélections) et Bixente Lizarazu (34 ans, 97 sélections).