MONS Hasard du calendrier, ce sont les deux équipes occupant la dernière place du classement général qui s'affrontaient hier soir pour mettre un terme à la quatriè- me journée de championnat. Et celles-ci devront encore attendre au moins quinze jours avant d'enregistrer leur premier succès dans la compétition après leur partage logique. Pour cette partie, Marc Grosjean titularisa pour la première fois Emmanuel Kenmogne et pouvait compter sur la présence de Zoran Ban dans le noyau.

Et le moins qu'on puisse écrire, c'est que les pensionnaires du Tondreau ont connu une première mi-temps très difficile avec à peine un petit tir de Kenmogne dévié en corner comme seule et unique opportunité de but. Le reste du temps, les Hennuyers ont dû subir le jeu et s'incliner devant la supériorité tactique et technique des Flandriens. Il ne fallut d'ailleurs que sept minutes aux hommes de Paul Put pour trouver le chemin des filets. Baldvinsson isolé sur la gauche centra pour son compatriote Gretarsson dont la reprise croisée fut repoussée par Van de Putte. Mais malheureusement pour le dernier rempart de l'Albert, le cuir retomba dans les pieds de Fofana qui se chargea de le pousser calmement dans le fond des filets. Menés au score, les Dragons affichèrent trop de lacunes pour se relancer dans la partie. De son côté, Lokeren se montra trop imprécis en zone de conclusion pour se mettre à l'aise. Fofana, puis Gretarsson se retrouvèrent isolés au point de penalty mais le premier tira dans les panneaux publicitaires alors que le second envoya le ballon dans les nuages. Trop statiques, les Montois pouvaient se montrer satisfaits de rejoindre les vestiaires - sous les sifflets du public - avec seulement un but de retard après un nouvel envoi de Gretarsson qui passa devant le but vide de Van de Putte.

Très certainement secoués par Marc Grosjean à la pause, les Dragons remontèrent sur le terrain avec de meilleures intentions et inquièterent deux fois plus Dabanovic en deux minutes que lors de toute la première mi-temps. Mais Rivenet se montra trop maladroit pour permettre à ses couleurs de recoller au score alors que M. Hammer aurait peut-être pu siffler un penalty pour une faute sur Gomis. Les affaires montoises allaient encore se compliquer par la suite quand Gomis fut exclu à la 67e minute après avoir effectué un deuxième tacle un peu trop tardif. Marc Grosjean décida alors de lancer dans la bataille Zoran Ban, et ce choix fut payant puisque le Croate adressa un centre parfait pour La Placa (76e) qui n'avait plus qu'à pousser le cuir dans un but vide pour égaliser (1-1).

Malgré l'infériorité numérique montoise, les échanges restaient équilibrés grâce à la combativité des Dragons qui, même s'ils ne livraient pas un grand match, se battaient, enfin, sur chaque ballon. Et malgré une légère pression flandrienne en fin de partie et l'exclusion d'El Araichi, Mons parvint à préserver le match nul et aurait même pu revendiquer les trois points si La Placa s'était montré plus réaliste.

© La Libre Belgique 2003