Comme il y a huit jours, Zulte-Waregem avait l'occasion de s'isoler en tête de la Pro League, mais cette fois à égalité de matches joués, dimanche à la Cristal Arena. Encore raté !

Gagner à Genk était tout sauf une formalité face à un adversaire également en lice pour le premier prix. Dès la 9-ème minute cependant, suite à un coup-franc de Berrier renvoyé de la tête par Kara, De Fauw arma tranquillement une demi-volée imparable à l'entrée du rectangle: 0-1.

Les visiteurs semblaient avoir le match en mains. Ils négligèrent toutefois de serrer de plus près Tshimanga, lequel en profita pour déposer le ballon sur la tempe d'Anele: 1-1, 17-ème.

De Fauw était tout feu tout flamme, mais Köteles arrêta en deux temps un tir-massue du back droit visiteur (31-ème).

La mi-temps qui avait débuté tambour battant, baissa d'intensité après l'égalisation d'Anele. Comme la veille à Sclessin, personne n'avait envie de perdre. La presse a beau s'enflammer, les entraîneurs et les joueurs gardent la tête froide. Il ne faut pas chuter en route si on veut sprinter pour la victoire dans la dernière ligne droite.

Mario Been (suspendu) en tribune avec son oreillette (interdite), et surtout Francky Dury, notamment lorsque Leye ne cadra pas sa (difficile) reprise de la tête à la 54-ème, ont certes parfois pu croire en la victoire.

Ils ne se plaindront sans doute pas pour autant du résultat final, d'ailleurs plutôt équitable. Leur retard de 3 et 1 point sur Anderlecht demeure en effet insignifiant...