Formule 1

Il a beau avoir rangé son casque depuis plus de dix-neuf ans maintenant, Thierry Boutsen n’en reste pas moins un homme occupé. Très occupé même. Reconverti avec succès dans le courtage d’avions (il a lancé sa société Boutsen Aviation en 1997), il ne cesse de sillonner le monde à la recherche de potentiels futurs clients. Régulièrement en déplacement dans le cadre de sa nouvelle profession, l’homme aux 163 Grands Prix au plus haut niveau conserve néanmoins un port d’attache en principauté de Monaco, là même où trente-quatre ans plus tôt il décida d’élire résidence alors que sa carrière en Formule 1 venait de commencer. Interview.